Grand amour et petits pyjamas

Tanya Cloutier et sa fille Pénélope.... (Imacom, Frédéric Côté)

Agrandir

Tanya Cloutier et sa fille Pénélope.

Imacom, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Laura Martin
La Tribune

(SHERBROOKE) Avant de livrer au monde un mignon petit paquet qui sent la poudre, elles étaient toujours à l'affût de fringues à ajouter à leur propre vestiaire. Les rages de magasinage de ces fières mères ont été subtilement détournées vers les étalages de leggings courts comme des mouchoirs et de chandails peuplés de souriants dinosaures. Trois mamans gagas de leur progéniture (et des vêtements qui vont dessus) mettent en commun leur carnet d'adresses et dévoilent quelques trucs d'initiées.

TANYA CLOUTIER

Maman de Pénélope (1 an et demi) et copropriétaire de la boutique Glori.us

UNE ADRESSE INCONTOURNABLE

«H&M. Cette chaîne réussit très bien à reproduire les tendances pour adultes en version miniature. Il y a aussi beaucoup de rotations dans la marchandise.»

UN SITE FAVORI

«Je raffole de celui de Zara, qui assure la livraison en deux ou trois jours. Si ça ne fait pas, tout se retourne très facilement. Celui de Gap est aussi très bien, notamment pour les jeans.»

UN MORCEAU SYMBOLIQUE

«À chaque Noël, ou alors à sa fête, nous lui achetons un vêtement griffé, plus cher. Pour les Fêtes, nous lui avons offert une robe à carreaux Burberry, à manches longues. Nous l'avons payée 160 $, mais nous la garderons en souvenir. Nous aimerions éventuellement faire encadrer ces beaux morceaux et les accrocher dans un coin de sa chambre.»

UN TRUC INSPIRANT

«J'aime épingler sur Pinterest des tenues que j'aime et q u e j e peux recréer. J'essaie aussi de toujours Profiter des soldes de fin de saison pour acheter les habits de neige et les manteaux d'hiver de l'année suivante.»

Émilie Bergeron et ses enfants, Flora (8 ans)... (Photo fournie par Émilie Bérangère) - image 2.0

Agrandir

Émilie Bergeron et ses enfants, Flora (8 ans) et Ily (5 ans).

Photo fournie par Émilie Bérangère

ÉMILIE BERGERON

Maman de Flora (8 ans) et Ily (5 ans) et photographe professionnelle (www.berangere.ca)

UNE ADRESSE INCONTOURNABLE

«En Estrie, il manque cruellement de choix. Je ne suis pas comblée. J'achète donc tout en ligne.»

UN SITE FAVORI

«Celui de la chaîne Zara. Les grandeurs sont toujours bonnes et les vêtements sont simples et neutres. Je n'aime pas les gros logos. Pour les chaussures de qualité, en cuir véritable, je favorise le site de la marque Camper.»

UN MORCEAU SYMBOLIQUE

«Les morceaux-souvenirs rapportés de voyage sont toujours plus significatifs. À Hawaï, l'année dernière, ma fille s'est acheté avec son propre argent une robe d'été, toute légère. Mon fils a opté pour une casquette de surfeur."

UN TRUC INSPIRANT

«J'achète des pièces dans la même palette de couleurs. Le matin, les enfants peuvent donc choisir eux-mêmes leurs tenues, puisque tout s'agence. Je lis aussi toujours les étiquettes pour y trouver des fibres naturelles, comme la laine et le coton. Les vêtements coupés dans de bonnes matières sont plus confortables, plus chauds et restent beaux plus longtemps. Je privilégie la qualité plutôt que la quantité.»

Émilie Richard et sa fille Lucie.... (Imacom, Jocelyn Riendeau) - image 3.0

Agrandir

Émilie Richard et sa fille Lucie.

Imacom, Jocelyn Riendeau

ÉMILIE RICHARD

Maman de Lucie (1 an et demi) et journaliste à ICI Radio-Canada Estrie

UNE ADRESSE INCONTOURNABLE

«Il n'y a pas un magasin où je l'habille de la tête aux pieds, mais j'aime particulièrement la section Joe Fresh, chez Maxi. Je fréquente aussi H&M et Souris Mini. Ça ne me dérange pas de payer un peu plus cher parfois pour encourager cette compagnie québécoise. La boutique Hatley, à Lennoxville, est une belle découverte pour ses pyjamas originaux.»

UN SITE FAVORI

«Celui de Zara. Je ne suis pas folle des froufrous ni des imprimés enfantins. J'aime que Lucie porte des pièces que je pourrais moimême porter. Cette chaîne offre des dessins plus modernes. Il y a aussi beaucoup de belles choses sur le site de la boutique de Québec, Lollipop.»

UN MORCEAU SYMBOLIQUE

«J'ai commandé un très joli manteau gris en laine bouillie chez Sou r i s Mini. Il était 80¬$ et je l'ai payé 50 $! C'était une très bonne affaire. En plus, il lui fera jusqu'à l'automne prochain. J'ai aussi la chance d'avoir une soeur qui tricote et qui offre à Lucie des pulls vraiment très jolis.»

UN TRUC INSPIRANT

« Les vêtements pour enfants sont souvent vendus en kit. Arrivée à la maison, j'aime les désassembler et m'amuser à créer une variété d'ensembles différents. J'évite aussi d'acheter des morceaux à plein prix. Les collections changent tellement vite que j'attends toujours que le morceau convoité soit offert au rabais avant de succomber. J'opte aussi toujours pour un point plus grand, quitte à rouler les manches ou utiliser une tunique comme une robe pour quelque temps.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer