Des bonbons plein les chaudrons

C'est chaque année pas mal le même scénario. Au retour de leur tournée... (photo 123RF.com)

Agrandir

photo 123RF.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Tremblay
La Tribune

(Sherbrooke) C'est chaque année pas mal le même scénario. Au retour de leur tournée d'Halloween, mes enfants versent sur la grande table le fruit de leur récolte dans le quartier. Ça donne un Everest de bonbons. Qui dégage un saisissant parfum de glucose coloré à grands coups d'additifs.

Encore barbouillés de maquillage, leur costume toujours sur le dos, ils comptent d'abord les chocolats, se réjouissent d'avoir quelques sacs de chips, savourent le premier caramel, se demandent quelle est cette nouveauté gélifiée à l'apparence incertaine (est-ce un burger ou Frankenstein? ce n'est pas clair...).

Emballés par leur butin sucré, ils échangent quelques friandises, en éliminent d'autres et salivent à l'idée de toutes les douceurs à l'index hautement glycémique qu'ils vont avaler. Ça dure un jour, parfois deux, rarement plus de trois. Même les plus sucrées des dents sucrées finissent par atteindre leur degré de saturation. Le sac de gourmandises perd alors de son attrait et poireaute dans un coin jusqu'à ce qu'on le retrouve entre le coffre de legos et le bac de bricolage, au hasard d'un grand ménage. À moins de recycler tout ce sucre... Dix idées pas vraiment santé pour passer les restants d'Halloween.

Cuire les surplus

Évidemment que les chocolats sont rarement boudés. On peut quand même en réserver quelques paquets pour pimenter la pâtisserie, par exemple en concoctant de petits gâteaux surprises à la Caramilk (pour le fondant du caramel, mais vous pourriez utiliser n'importe quel autre chocolat). C'est simple : vous préparez votre recette de cupcake préférée. Vous remplissez vos moules à moitié. Vous déposez au centre de chacun un carré (ou deux!) de Caramilk avant de rajouter de la pâte à gâteau. Vous faites cuire comme d'habitude. Plus simple encore : vous incorporez des M & M's (ou de petits morceaux de n'importe quelle autre variété de chocolat) à votre pâte à gâteau avant la cuisson.

Décorer vos biscuits avec éclat

Lorsque j'étais enfant, les sablés de Noël en forme de petits bonhommes, de sapins ou d'étoiles étaient invariablement décorés de Smarties. C'était coloré, festif, délicieux. C'était surtout une tradition non négociable. La tradition est élastique : pas besoin d'attendre décembre pour savourer ces douceurs. Vous pouvez intégrer des Smarties à votre pâte à biscuit préférée ou bien en déposer sur le dessus des biscuits façonnés, juste avant la cuisson. Promis, c'est bon.

Revamper vos bols de crème glacée

Des boules de gomme balloune, des Nerds, des Skittles ou des morceaux de Kit-kat, ça produit toujours son effet dans un bol de crème glacée. Et c'est encore mieux si vous mélangez très brièvement glace et bonbons au robot culinaire avant de servir, pour un effet « blizzard » maison.

Pimper votre gâteau

Pendant mes années d'université, pour adoucir les fins de session trop chargées, ma coloc cuisinait un fabuleux gâteau recouvert de crème fouettée à la Crunchie. Le croquant de la barre de chocolat se marie merveilleusement à l'onctuosité aérienne de la crème. En plus, c'est vraiment tout simple à réaliser : vous fouettez un contenant de crème 35 % à laquelle vous incorporez ensuite deux ou trois barres de chocolat Crunchie écrasées (ou passées au robot culinaire jusqu'à la consistance désirée). Vous êtes plus du type crème au beurre? Utilisez alors les plus jolis bonbons pour garnir vos gâteaux et cupcakes. Ou votre maison en pain d'épices, si jamais vous vous lancez dans cet ambitieux projet pour Noël.

Faire des smoothies-desserts

Le lait fouetté se pare d'un aura plutôt santé. J'y mets d'ordinaire des fruits, du beurre de noix, du lait d'amande, des dattes ou du sirop d'érable, de la glace, parfois un peu de cacao ou de cannelle. Mais depuis que des amis, coureurs au surplus, m'ont révélé avoir bricolé un smoothie ultra-délicieux avec des restants de gâteau (!), un jour d'entraînement où ils n'avaient pas grand-chose d'autre dans le frigo, je suis d'avis qu'on peut presque tout glisser dans le pichet du mélangeur. Même des barres de chocolat. À l'occasion, ça va de soi. Pour une boisson fouettée à servir au dessert.

Jazzer des brochettes de fruits

Pour ajouter un peu de vitamines à tout ce sucre raffiné, roulez des tranches de bananes dans de petits bonbons (genre Nerds ou, sinon, des bonbons durs écrasés). Des cubes de mangues ou des fraises décongelées font aussi l'affaire, du moment que les fruits sont suffisamment mouillés pour que les bonbons adhèrent bien. Vous glissez ensuite les fruits sur une brochette de bambou en alternant avec des raisins, des jujubes et des guimauves.

Commencer votre journée sur une note sucrée

Quelques petits éclats de chocolats, de caramel ou de bonbons mous déposés sur la pâte à crêpes ou à gaufres au moment de la cuisson, et voilà que le mercredi matin est une fête comme les autres.

Pimenter le goûter des soirées cinéma-maison

Pour ceux qui aiment le mariage sucré-salé, vous pouvez concocter votre « party-mix » sur mesure en ajoutant quelques bonbons choisis à des céréales Shreddies, des bretzels et des noix salées ou assaisonnées, au goût. Dans le même esprit, vous pouvez faire du sucré de bon pop-corn en mélangeant deux ou trois barres Mars fondues à vos grains de maïs (préalablement éclatés dans une casserole et non assaisonnés). La barre Mars, d'ailleurs, est une grande polyvalente. Certains l'intègrent à leur gâteau au fromage, le chef Chuck Hugues la fait frire, la mère d'une amie d'enfance en utilisait comme base de ses carrés au Rice Krispies. Intrigués? Faites fondre quatre barres Mars avec une demi-tasse de beurre. Ajoutez trois tasses de céréales Rice Krispies. Pressez dans un moule carré avant de garnir d'une tasse de pépites de chocolat fondu. C'est tout.

« Skittleliser » la vodka

Ça, c'est un tour de main pour grands dégoté sur le web : une vodka infusée aux Skittles.

Avec une bouteille de vodka (1,75 litre) et une livre de Skittles, vous pourrez préparer cinq saveurs différentes. Vous commencez par séparer vos Skittles selon les couleurs. Dans cinq bouteilles vides (des bouteilles d'eau recyclée, par exemple), vous versez six onces de vodka. Vous ajoutez ensuite 60 Skittles d'une même couleur (une couleur par bouteille). Vous refermez les bouteilles et vous secouez chacune d'elles avec intensité. Comme si vous étiez dans un concours de maracas. L'idée, c'est d'aider les Skittles à se dissoudre dans l'alcool. Vous laissez ensuite reposer vos bouteilles pendant deux ou trois jours, en revenant les agiter, de temps à autre. Une pellicule blanche peut se former sur le dessus. Vous n'avez qu'à filtrer l'alcool en utilisant des filtres à café et un entonnoir. Servez bien frais, avec une boisson gazeuse ou du jus de fruits.

Une petite mise en garde : en raison du goût qu'ajoutent les Skittles, certains notent qu'on perçoit moins l'alcool dans la vodka. Ce qui peut être un peu traître... À consommer avec modération, donc.

Garnir le verre de limonade à la manière d'un bloody ceasar, version tout sucre

Ici, les bonbons pétillants font sensation. Vous baignez le bord du verre dans du jus de citron avant de le tremper dans les colorées pépites. Encore plus festif si vous garnissez d'un suçon, en lieu et place de la traditionnelle branche de céleri. Pour un petit goût suret et poudreux, vous pourriez aussi essayer avec des Rockets écrasés.

Donner au suivant

C'est probablement l'idée que je préfère : à l'école de mes enfants, les élèves recueillent le trop-plein de douceurs halloweenesques et fabriquent des bonbonnières pour les paniers de Noël qui seront distribués aux familles plus démunies. Un beau geste qu'on peut facilement reproduire à la maison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer