Buzz Bacon

Porte-parole pour une deuxième année du Festival du... (Daniel Mathieu)

Agrandir

Porte-parole pour une deuxième année du Festival du bacon de Sherbrooke, Bob le chef fera différentes démonstrations culinaires pendant l'événement, qui a lieu toute la fin de semaine au Domaine Howard.

Daniel Mathieu

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Tremblay
La Tribune

(Sherbrooke) Il est gras, salé, croquant. Et il a la cote. Si vous trouvez que le bacon s'est paré d'une aura foodie récemment, vous ne rêvez pas : « Ces quatre ou cinq dernières années, on remarque que c'est un ingrédient qui gagne en popularité, une saveur qui se décline partout. J'ai vu de la gomme balloune au bacon, du dentifrice au bacon, du savon au bacon. Même du lubrifiant à condom au bacon! » révèle Bob le chef.

Lui-même ne boude pas la croustillante tranche de lard fumé. Modérément.

 « En général, j'essaie de manger équilibré. Ça me permet de faire de petits excès et de manger un peu de bacon de temps en temps. Parce que, on s'entend : je ne conseillerais à personne de manger exagérément du bacon tous les jours. »

Sauf, peut-être, pendant la deuxième édition du Festival du bacon de Sherbrooke, dont il est le porte-parole pour une seconde fois. Toute la fin de semaine, l'événement se déploie au Domaine Howard de Sherbrooke.

« C'est un beau rendez-vous, un festival qui fait les choses sérieusement, sans se prendre au sérieux. Cet aspect-là me rejoint beaucoup, ça correspond à l'esprit derrière L'Anarchie culinaire qu'on a lancée il y a 11 ans déjà. »

Preuve que l'engouement pour le tout bacon existe ailleurs aussi : Québec aura son tout premier Québec Bacon Fest le 28 mai, au Complexe Capitale Hélicoptère. À Montréal, le Bar Brutus, reconnu pour son menu extra bacon, pousse la tendance jusqu'à intégrer des arômes et des pépites de porc salé à ses sushis, ses tartares, même ses martinis.

Un peu plus loin d'ici, à Seattle, deux jeunes entrepreneurs ont lancé sur le marché un sel au bacon avec la somme d'argent qu'ils avaient remportée à l'émission America's Funniest Home Videos. En cinq jours, ils avaient écoulé 6000 pots via leur site web seulement (www.jdfoods.net) et sans aucune publicité. Leur entreprise a vite pris du coffre. Leur catalogue comprend désormais de la « baconnaise », du maïs soufflé et du baume à lèvres à saveur de bacon, une crème à raser à l'arôme de bacon, et j'en passe. Certains de leurs produits se trouvent maintenant dans les Costco, Walmart et autres grandes surfaces américaines, mais ici ou ailleurs, on peut sans souci commander en ligne : ils livrent partout.

« Le bacon, c'est bon au goût, tout le monde s'entend là-dessus. Et il y a aussi l'aspect d'interdit qui produit son effet. Le bacon n'a pas la même connotation santé que les pommes et les oranges, on sait ça. Et ça lui donne probablement ce petit côté bad boy séduisant », exprime Bob le chef.

Résultat? Les papilles craquent, les résolutions tombent. Et le lard fumé gagne sa place dans les assiettes et autres plats cochons. Bref, l'affaire est bacon!

Maître baconnier et propriétaire de La Baconnerie, à... (Alex Leclerc) - image 2.0

Agrandir

Maître baconnier et propriétaire de La Baconnerie, à Limoilou, Alex Leclerc a créé différents bacons. Il fait partie des exposants à la deuxième édition du Festival du bacon de Sherbrooke.

Alex Leclerc

Zoom sur la Baconnerie

Le commerce d'Alex Leclerc est le seul en son genre au Québec, peut-être même au Canada. Il avait l'habitude de fumer ses viandes. Amateur de bacon, il a eu l'idée d'en confectionner. Ses amis ont goûté. Ils ont aimé. « Tu devrais te lancer là-dedans », répétaient-ils après chaque bouchée. À la blague, Alex répondait qu'il ouvrirait une « baconnerie » un jour. Ce qu'il a finalement fait, l'an dernier, à Limoilou. En juillet, ça fera un an que la boutique a pignon sur la 3e Avenue.

« On est spécialisé dans le bacon gourmet, celui haut de gamme qu'on déguste et qu'on ajoute aux plats parce qu'il est savoureux. Je pourrais faire un parallèle avec les saucisses. Il y a celles à hot dog et celles italiennes, plus goûteuses. Notre bacon, c'est l'équivalent de la saucisse italienne », explique le « maître baconnier », qui a développé une originale sélection de bacons.

Il en a un au bleuet qui, dit-il, possède un arrière-goût fumé qui rappelle le foie gras. Celui à la sriracha, lui, se marie parfaitement aux plats de pâtes, aux pizzas et aux bruschettas, auxquels il ajoute une touche de piquant. Celui au miel et au vinaigre balsamique est délicieux en salade tandis que celui à la bière est un polyvalent aux arômes floraux qui se déguste aussi bien au petit-déjeuner qu'avec une pinte de microbrasserie lors du 5 à 7.

« On a développé une salsa et une confiture de bacon, on travaille aussi sur d'autres produits, comme un bacon végétarien à base d'aubergines. Nos produits sont pour l'instant surtout vendus à la boutique de Québec, mais on travaille sur un réseau de distribution », dit celui qui confectionne ses savoureuses languettes avec de la viande de porc, mais également avec du bison, du boeuf, du sanglier.

Tant au Festival de Sherbrooke qu'à celui de Québec, le créateur de bacon fera goûter ses produits. « On apportera des mets préparés. On aura même un steak de lard grillé spécialement pour l'occasion. »

www.labaconnerie.ca

Deux jours complètement bacon

De l'ouverture du Festival du bacon de Sherbrooke, ce matin, jusqu'à la clôture de l'événement, demain soir, Bob le chef ne quittera pas le Domaine Howard.

« C'est le genre de festival que j'aime. On attend plusieurs exposants, la bouffe sera bonne et le petit côté loufoque de certaines activités me plaît bien. »

Entre ses différentes démonstrations culinaires, le créatif « anarchiste culinaire » participera notamment à la course de cinq kilomètres qui lance l'événement et après laquelle chaque coureur se verra remettre l'équivalent du nombre de calories brûlées en tranches de bacon.

Il devrait aussi se trouver au coeur de la danse du bacon, happening de groupe au cours duquel les organisateurs espèrent rassembler une imposante foule. La plateforme gourmande On s'en food profitera du Festival pour lancer sa toute première bière Weizen fumée, dont les arômes rappellent les notes du bacon.

Tout le week-end, il y aura de l'animation au parc avec, entre autres, des jeux gonflables, des films présentés sur grand écran en soirée, la présence du Bacon Truck et de différents autres restaurateurs. Pour plus de détails : www.festivaldubacon.com

Pour d'autres recettes de Bob le chef : boblechef.com

Sexe ou bacon?

Au département des produits « baconnisés », on trouve de tout, même des sous-vêtements parfumés au bacon (ne sourcillez pas, un truc du genre, ça ne s'invente pas!) et dans lesquels on recommande de ne pas s'endormir si on a des chiens à la maison(!). Si l'idée de la bobette bacon vous répugne, vous ne faites probablement pas partie du 43 pour cent des Canadiens qui préfèreraient le bacon au sexe, selon un sondage mené par... Maple Leaf Foods, en 2009. Ça non plus, ça ne s'invente pas.

Bacon tout végé

La gamme Yves Veggie Cuisine propose un bacon sans viande qui fait la joie des amateurs végétariens. Du côté des États-Unis, le smart bacon de Lightlife est à essayer, mais il ne se déniche pas si aisément au Québec. Pour combler les dents salées et végé, les recettes de bacon à base de flocons de noix de coco et de tempeh sont légion sur le web. Je vous propose aujourd'hui l'originale version de Bob le chef, qui concocte un bacon à partir de courgettes.

Recette de bacon végétarien de Bob le chef

- Couper une courgette dans le sens de la longueur en lanières d'environ 5 mm d'épaisseur.

- Dans un bol, mélanger 50 ml de sel avec 100 ml de sucre.

- Couvrir les tranches de courgette avec le mélange et réfrigérer 8 heures.

- Retirer du frigo (ne soyez pas surpris, la courgette dégorge beaucoup d'eau) et éponger les tranches de courgette.

- Mettre les tranches dans une autre lèche-frite, et couvrir d'un mélange composé de 30 ml de sauce soya et 100ml de sirop d'érable.

- Laisser mariner 12 heures, retirer et bien éponger.

- Déposer sur une plaque tapissée de papier parchemin.

- Cuire au four préchauffé à 275˚f pendant 1 heure 45 minutes.

- Laisser sécher à l'air libre, le bacon deviendra sec et croustillant comme des croustilles.

- Au moment de servir, cuire dans un poêlon avec de l'huile à feu mi-fort environ 20 secondes de chaque côté.

Mousse au chocolat et au bacon de Bob le chef

Pour déjouer l'attendu trio oeuf-bacon-saucisse, Bob le chef propose une recette tout choco qui fera le bonheur de ceux qui affectionnent le mariage du sucré et du salé.

150 ml de pépites de chocolat

100 ml de beurre

100 ml de crème 35 %

100 ml de poudre de cacao

100 ml de sucre

1 pincée de sel

Petits fruits

2 tranches de bacon précuit

Dans un bain-marie, faire fondre le chocolat avec le beurre et la crème.

Ajouter le cacao et le sucre et remuer jusqu'à l'obtention d'un mélange homogène.

Verser dans des ramequins et réfrigérer au moins 2 heures.

Cuire le bacon au four à micro-ondes environ 5 secondes par tranche.

Décorer chaque ramequins de petits fruits et d'une demi-tranche de bacon. Servir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer