Une histoire de pinot noir

Quand j'ai commencé à m'intéresser au vin, j'ai commencé fort. Ça a été un peu comme adopter un nouveau sport : je voulais tout savoir tout de suite et maintenant.

Je me suis d'abord équipée, puis je me suis mise à m'entraîner. Au départ, mes petites papilles inexpérimentées étaient à la recherche de sensations fortes. Le plus corsé était le mieux. Plus le vin était élevé en alcool, meilleur c'était. Les cabernet sauvignon, malbec, zinfandel et primitivo remplissaient joyeusement mon verre à tour de rôle. Quant aux vins délicats et légers, je les trouvais sans d'intérêt. Où est le plaisir? Ça ne goûte rien, me disais-je.

Puis, j'ai dégusté ce grand pinot noir.

Il s'est présenté sans tambour ni trompette. Même qu'au premier coup d'oeil sa robe ne m'attirait pas du tout. Trop pâle à mon goût. Il m'est apparu comme un type timide et peu bavard. Puis, je l'ai goûté du bout des lèvres. Il était fin, raffiné et mystérieux. Profond et complexe. Il se laissait désirer, deviner. Il m'a laissé songeuse... déterminée à résoudre son énigme.

Le pinot noir est le père de plusieurs cépages comme le chardonnay, le gamay et l'aligoté. Contrairement au cabernet sauvignon, le pinot noir ne se laisse pas facilement domestiquer. Sa royauté requiert un climat bien précis, le rendant difficile à cultiver. Qui plus est, ses petites grappes fragiles et compactes ainsi que la peau fine et délicate de ses raisins le rendent bien vulnérable. Les vignerons qui cultivent le pinot noir, et qui ont l'intention d'en faire un grand vin, sont donc mieux d'avoir les reins solides. Vous trouvez que les pinots noirs étaient dispendieux? Voilà qui explique en partie le prix exorbitant de certains.

Le pinot noir donne le meilleur de lui-même dans un climat continental septentrional, comme en Bourgogne, où il règne en maître. Il y donne certains des plus grands vins au monde et le plus dispendieux : le Richbourg, un bourgogne vendu à plus de 15 000 $ la bouteille. Au nord de la France, il est également l'unique cépage rouge de l'Alsace. Autrement, il réussit bien dans le nord de l'Italie, en Suisse et en Allemagne. Dans le Nouveau Monde, il donne de très beaux résultats en Oregon, en Californie, dont la Sta. Rita Hills, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et, bien sûr, ici, chez nous, en Ontario, dans la péninsule du Niagara et à Prince Edward County.

La robe du pinot noir est habituellement rubis en jeunesse et pâlira avec le temps vers une teinte brique. Sa robe est peu profonde, ce qui veut dire que si vous mettez votre doigt sous le verre, vous le verrez très bien. Au nez, on retrouve généralement des arômes de fruits rouges tels que la cerise, la framboise et la fraise, des épices comme le poivre, des fleurs, telles que la rose, ainsi que des notes animales. Pour moi, le pinot noir a souvent une odeur de viande fumée, quelque part entre les charcuteries et le beef jerky! En vieillissant toutefois, il développera des arômes de sous-bois, de champignons et de cuir.

Les vins issus du pinot sont rarement corsés. Ils sont frais, dotés d'une bonne acidité et soulignés par des tannins très souples. Comme il est peu tannique, le pinot noir s'agence bien avec un peu tout. C'est un heureux hybride à table pour ce qui est des poissons et des viandes blanches. Il est idéal pour l'apéro où les charcuteries sont de la partie. Comme le pinot est acidulé, il se lie facilement d'amitié avec la tomate.

Vous avez des questions ou des commentaires? Écrivez-moi à caroline.chagnon@gcmedias.ca.

Valais 2016, Pinot noir de Sierre, Rouvinez 

(SAQ : 11 770 916 - 24,05 $)

Un pinot noir de la Suisse, quel bonheur! Ledit cépage s'épanouit particulièrement bien sur les terres calcaires du Valais, son sol de prédilection. Son nez aromatique ne manque pas de personnalité - offrant successivement des arômes de petits fruits rouges, d'épices et de sous-bois. Servir frais entre 14 et 15 °C.

Alsace sylvaner, Cuvée Renée Dopff, Dopff & Irion

(SAQ : 13 190 018 - 13,95 $)

Avez-vous déjà goûté au sylvaner (ou silvaner, comme l'écrivent les Allemands)? Les vins issus de ce cépage se comptent sur les doigts d'une main à la SAQ. Le sylvaner est l'un des cépages blancs autorisés dans l'appellation alsace. Ses vins sont secs et légers, au profil aussi discret que subtil. Voici donc une nouveauté à la SAQ qui tombe à point pour l'été. Son nez délicat sent bon le miel et l'acacia. La bouche vive se termine dans une finale longue et persistante.

image title
Fermer