Apportez votre vin et votre fromage

La froideur automnale s'installe tranquillement. Les soirées fraîches appellent les soupers simples entre amis, à la maison, agrémentés de bonnes bouteilles de vin sur fond de musique jazz. La table est mise pour une dégustation de vins et fromages!

J'aime bien la formule où tout un chacun apporte un fromage et un vin de son cru. N'empêche qu'il fut une époque où chaque vins et fromages que j'organisais avait un destin plus tragique que le précédent : une quantité disproportionnée de fromages à pâte molle et je ne vous parle pas des baguettes de pain... Maintenant, je ne cours plus de risque et je donne des instructions à mes invités de sorte à obtenir un bel éventail de fromages, de vins et d'accompagnements, tout en maintenant une juste part d'improvisation.

Les accords vins et fromages sont probablement victimes de l'une des plus grandes propagandes que ce monde ait connues. Contrairement à l'idée reçue, le rouge n'est pas le meilleur compagnon des fromages. Drôlement, le blanc est un bien meilleur candidat. Pourquoi? Parce que les tannins et les produits laitiers, c'est davantage un cas de divorce que de mariage. Si vous tenez mordicus à votre rouge, optez pour un rouge fruité, frais et léger. Autrement, les rouges corsés et aromatiques tels les amarones, les ripassos ou encore les fortifiés se plairont à merveille aux côtés de fromages relevés et de bleus.

Et qu'en est-il du fromage? L'idée consiste à avoir une variété intéressante de saveurs et de textures. En ce sens, au Québec, on est franchement servis. Résistez donc à la tentation du fromage scouic scouic le temps d'une soirée. Variez les fromages selon l'origine animale (vache, chèvre, brebis), la croûte (cendrée, lavée, fleurie, naturelle, brossée) et le type de pâte (fraîche, molle, semi-ferme, ferme, pressée, cuite, persillée).

Idéalement, une dégustation en bonne et due forme se déclinera en trois services composés chacun de trois fromages. Mais pour une soirée à la bonne franquette, tous les fromages pourront être servis au même moment, avec au moins une pâte molle, une demi-ferme et une ferme. Pour les fromages comme les vins, on suivra un crescendo d'intensité allant du plus léger au plus corsé. Quant au plaisir, il devrait suivre la même ascension.

Vous avez des questions ou des commentaires?

Suivez-moi sur Twitter @carolinechagno1 ou écrivez-moi à caroline.c.chagnon@gmail.com.

Suggestions de la semaine

Pouilles, Splendido, Bù (Code SAQ : 13 066 703 - 14,70 $)

et Sicile, Glissando, Bù (IGA - 12,79 $)

Si vous voulez être dans le coup en matière de tendances vinicoles québécoises, il vous faut mettre la main sur l'une des bouteilles de la nouvelle collection Bù! Soigneusement sélectionnés par le nez de maître de la sommelière Jessica Harnois, les vins Bù, c'est l'Italie en trois manches : Vivere (Les Marches), Splendido (Les Pouilles) et Glissando (La Sicile). Gros coup de coeur pour le blanc, Splendido. Parfaitement équilibré, il possède à la fois une texture ronde, une agréable fraîcheur et des arômes bien sentis de poire et de pomme. Quant au rouge, Glissando, ses arômes d'épices et de petits fruits ainsi que ses tannins ronds feront bon ménage avec les fromages forts. Bon vins et fromages!

image title
Fermer