Le prix ne fait pas le moine

CHRONIQUE / Est-ce que le vin plus cher est meilleur? Question facile vous dites-vous! Pourtant, la réponse est moins évidente qu'elle n'y paraît. Afin d'élucider la question, un documentaire de la chaîne Youtube Vox a réuni une série d'expériences intéressantes.

Une étude de 2008 compilant 6000 dégustations à l'aveugle (Do More expensive Wines Taste Better?) a prouvé que les vins dispendieux ne goûtaient pas meilleurs. Au contraire, les chercheurs ont réalisé que les sujets aux connaissances vinicoles moins poussées les appréciaient même un peu moins.

D'où vient alors cette impression que les vins dispendieux sont meilleurs? Nul besoin d'être devin pour savoir que l'humain se laisse facilement influencer par le prix quand vient le temps de comparer la qualité de deux produits. Et les experts ne font pas exception à la règle. Malgré leur bonne volonté à être objectifs et impartiaux, il leur est pratiquement impossible de ne pas faire d'association entre le prix et la qualité. Cela pose donc un gros problème puisque ce sont eux qui octroient les notes aux vins.

Lors d'une seconde expérience, des scientifiques ont scanné le cerveau de gens dégustant deux vins. L'un coûtait 10 et l'autre 90 $ - leur avait-on dit. En vérité, ces deux vins étaient le même. Phénomène intéressant : lorsqu'ils dégustaient celui qui était plus dispendieux, leur cerveau montrait plus d'activité dans la région associée aux goûts et odeurs agréables.

Une autre étude menée en Australie a démontré que les gens cotaient plus haut un même vin quand ils croyaient qu'il valait 53 $ plutôt que 16 $ ou 6 $. Le plus étonnant, c'est que les responsables de l'expérience avaient saboté le vin le plus dispendieux en lui ajoutant de l'acide tartrique. Cela n'a pas empêché les gens de trouver le vin le plus cher meilleur au goût (bien qu'objectivement le plus mauvais des trois). Cerveau, quand tu nous joues des tours!

Le vin reste un produit de consommation comme un autre. Son prix est influencé par une multitude de facteurs, dont, entre autres, l'offre et la demande, la notoriété et la rareté.

Dans le fond, le vin le plus dispendieux est peut-être le meilleur... du moment que vous savez qu'il coûte cher!

Vous avez des questions ou des commentaires? Suivez-moi sur Twitter @carolinechagno1 ou écrivez-moi à caroline.c.chagnon@gmail.com.

Suggestion de la semaine

Roumanie 2015, Sauvignon blanc, Dreamfish

(Code SAQ : 12 462 587 - 12,20 $)

Offert à grand prix d'ami, le Dreamfish comblera vos papilles autant que votre porte-monnaie. C'est un vin désaltérant, agréable et aussi joyeux de l'extérieur que de l'intérieur! Dans le verre, ça sent le bonbon Starburst rose, le zeste d'orange, le melon d'eau et les fleurs. Un vin de soif, sec et bien frais. Voilà un sauvignon blanc original, distinctif de ses confrères néo-zélandais et australiens. Mieux vaut en garder une bouteille au frigo pour les apéros soudains. À table, essayez-le avec des fruits de mer ou du poisson. Vous aimez la douceur des arômes de la Roumanie dans votre verre? Essayez donc le Chevalier de Dyonis Pinot noir.

image title
Fermer