Les métiers du vin

Vous seriez étonnés de la quantité d'amour qu'a reçu un vin avant d'arriver dans votre verre. Le fait est que les passionnés qui gravitent autour du vin sont nombreux.

Le vigneron ou le viticulteur dirige les opérations dans le champs de vignes. Son mandat implique le choix de la taille, le suivi des maladies, les traitements, les rendements, le contrôle de maturité et j'en passe. Complètement à la merci de Dame Nature, il possède un sang-froid à toute épreuve.

Une fois les vendanges terminées, l'oenologue prend le relais. Celui-là est le gardien du chai (bâtiment où se fait la vinification), ou de la cave si vous préférez. Il supervise tous les stades de la fabrication du vin, de la réception des raisins à la conservation des vins. Chimiste et fin dégustateur, il veille à administrer les traitements nécessaires à l'équilibre du vin, sélectionne les levures, détermine les assemblages, l'élevage et la mise en bouteilles. Il est le champion des analyses. Pour obtenir un vin cohérent, il est important que le vigneron et l'oenologue travaillent main dans la main tout au long du processus.

Tous les vignobles n'ont pas les moyens de posséder leur propre oenologue. La vigneron a alors le choix de procéder lui-même ou d'engager un consultant. Certains oenologues se sont d'ailleurs spécialisés dans ce créneau et parcourent la planète vinicole pour livrer leurs judicieux conseils. Appelez-les flying winemakers. L'un d'eux, Michel Rolland, véritable star dans le milieu, prête son incroyable flair à une centaine de vignobles aux quatre coins du monde.

Au Québec, comme il n'existe aucun programme d'études en oenologie, nos oenologues proviennent plus souvent qu'autrement d'ailleurs. Il va sans dire que le climat québécois et nos cépages hybrides et rustiques représentent un défi de taille!

Toute une équipe de techniciens s'affairent à transformer le raisin en vin. Les effectifs grossissent considérablement pendant les vendanges dans les parcelles de vignes comme dans le chai. Cueilleurs et trieurs, entre autres, prennent part à de longues journées de travail où personne ne compte ses heures. Une épopée qui se termine souvent dans une grande fête bien méritée!

Si la science du vin vous intéresse, l'UQAM vient tout juste d'ouvrir un cours au public sur la viticulture, l'oenologie et la sommellerie. Le professeur, Benoît Marsan, chercheur au Département de chimie de l'UQAM et passionné de vin, assurera la tenue des cours.

Vous avez des questions ou des commentaires? Suivez-moi sur Twitter @carolinechagno1 ou écrivez-moi à caroline.c.chagnon@gmail.com.

Vous seriez étonnés de la quantité d'amour qu'a reçu un vin avant... (Fournie) - image 2.0

Agrandir

Fournie

Suggestion de la semaine

Bairrada 2013, Marqués de Marialva Reserva (code SAQ : 626507 - 12,20 $)

Assurément l'un des meilleurs rapports qualité-prix de la SAQ. Grâce à ses arômes de cuir, de cacao et d'épices, il deviendra le meilleur ami de votre viande rouge braisée. Issu des cépages stars portugais - touriga nacional, tinta roriz et baga - le Marqués de Marialva est aussi savoureux que gourmand. Non seulement sa bouche possède une bonne acidité, mais aussi des tannins fermes. Il n'y a pratiquement pas de fruit. Ce vin saura également tisser des liens d'amitié avec un carré d'agneau ou des hot-dogs saucisse mergez.

image title
Fermer