Le verre à vin, l'instrument du dégustateur

Tant qu'à ouvrir une bonne bouteille de vin, autant lui rendre hommage avec un verre qui la mettra en valeur.

Le verre à vin est l'ultime instrument de travail du dégustateur. Il peut sublimer le vin autant que le déprécier. Faites l'expérience suivante à la maison : servez le même vin dans un verre à eau et dans deux coupes différentes, l'une possédant les attributs parfaits et une autre qui a eu moins de chance dans la vie (verre épais et parois s'ouvrant vers l'extérieur). Avant d'y verser le vin, prenez soin de renifler vos verres afin d'entamer une lutte loyale. La différence devrait se faire sentir tant à l'odorat qu'au goûter.

Le parfait candidat sera transparent - on doit pouvoir admirer la belle robe du vin et ses éventuels défauts. Il doit être mince là où on dépose les lèvres et posséder un col serré pour bien concentrer les arômes vers le nez.

Si vous vous découvrez une passion pour les verres à vin, il y a de quoi faire. Les verriers offrent carrément un format par cépage et type de vin. Si vous n'avez pas prévu investir dans de nouvelles armoires, je vous suggère d'opter pour des verres polyvalents et maniables, comme l'Ouverture de Riedel ou l'Expert Tasting de Spiegelau, idéaux pour la dégustation. C'est justement ce dernier que j'ai utilisé tout au long de mon cours de sommellerie. Il m'a bien servi tant pour les blancs et les rouges que les rosés.

Au restaurant, le serveur change habituellement les verres entre deux services de vins différents. De cette façon, aucun risque que le vin précédent n'empiète sur les propriétés olfactives et gustatives du suivant. Toutefois, à la maison, il y a moyen de bien faire sans alourdir le fardeau de la vaisselle. S'ils sont pris dans le bon ordre, du plus léger au plus corsé, tout devrait bien aller. Il suffira alors d'aviner le verre entre chaque vin. Il s'agit de verser une petite quantité du nouveau vin pour en tapisser les parois intérieures du verre. C'est mieux que de rincer vos verres à l'eau, laquelle pourrait teinter vos coupes d'une odeur de chlore ou de soufre. De cette façon, vous pourrez conserver le même verre tout au long du repas!

Vous avez des questions ou des commentaires? Suivez-moi sur Twitter @carolinechagno1 ou écrivez-moi à caroline.c.chagnon@gmail.com.

Tant qu'à ouvrir une bonne bouteille de vin, autant lui rendre... (Fournie) - image 2.0

Agrandir

Fournie

Suggestion de la semaine

Canelones 2011, Tannat Reserve, Ariano (10746527 - 18,90 $)

Voilà une bouteille qui vous fera à coup sûr sortir de votre zone de confort! Faites goûter ce vin uruguayen à l'anonyme à vos invités avant de leur livrer son origine. Je parie qu'ils seront agréablement surpris! Le cépage tannat a été importé de France au XIXe siècle. Celui qui a déjà cinq ans derrière la cravate a profité d'un élevage d'un an en fûts de chêne. Son nez empreint d'arômes de torréfaction, de cuir et d'olives est étonnamment puissant. La bouche chaude et tannique est bien équilibrée. Donnez-lui un petit coup de carafe et il n'en sera que plus fringant. Une viande sauvage fera son bonheur. Ne reste qu'à sortir les verres!

image title
Fermer