Déguster le vin au restaurant

Hyperventilation. Trac. Mains moites. Sueurs froides. Non, ce ne sont pas les symptômes d'une crise d'angoisse, mais bien ceux d'une commande de vin au restaurant. C'est fou ce qu'une simple bouteille de vin peut faire.

Non, mais y a-t-il quelque chose de plus malaisant que de prendre une gorgée alors que tout le monde attend votre réaction? Surtout que vous avez été couronné « LE connaisseur en vin » autour de la table, alors que pour vous une seule chose est sûre : le vin, c'est fait avec des raisins.

Donc, voici les trois étapes pour relever le défi haut la main alors que tous les projecteurs sont braqués sur vous :

1 - Prenez votre verre de vin par la tige ou le pied (jamais par le globe, vous serez vite démasqué). Ceci permet d'éviter de salir le verre et de réchauffer le vin. Penchez votre verre à 45° sur une surface blanche (la nappe ou votre serviette de table) pour vérifier que la robe du vin ne présente pas de défaut - ceci étant le cas si le vin est trouble.

2 - Faites tourner le vin dans votre verre. Si le stress paralyse votre aptitude à faire des ronds dans le vide, déposez la coupe sur la table et effectuez de petits cercles pour aérer votre vin. L'oxygène intensifiera les arômes. Si vous n'avez pas encore respiré depuis le début de l'opération, il est temps de plonger le nez dans votre coupe avant que vous ne viriez au bleu. Ça sent le vinaigre, les oeufs pourris, le bouchon de liège ou toute autre odeur suspecte et désagréable? Dites-le simplement au serveur ou au sommelier, et il apportera une autre bouteille. Ne vous en faites pas, vous êtes loin d'être le premier à le faire. Et puis, comme la SAQ reprend les bouteilles bouchonnées, le restaurateur ne perd pas au change.

3 - Si le vin passe le test de l'odorat, portez la coupe à vos lèvres et prenez une petite quantité de vin en bouche. Faites promener le vin dans votre bouche de sorte à ce qu'il en tapisse les moindres recoins, tout en laissant un petit filet d'air entrer. Même principe que précédemment, l'oxygénation amplifie les arômes. Goût pas net? Le serveur vous rapporte une seconde bouteille. Ça vous plaît? Alors, le fun peut commencer!

Ça peut paraître long comme processus, mais ça vous prendra tout au plus 20 secondes et vous y prendrez plaisir!

Vous avez des questions ou des commentaires? Suivez-moi sur Twitter @carolinechagno1 ou écrivez-moi à caroline.c.chagnon@gmail.com.

Hyperventilation. Trac. Mains moites. Sueurs froides. Non, ce ne... (Fournie) - image 2.0

Agrandir

Fournie

Suggestion de la semaine

Québec 2014, UL Gewurztraminer, Union Libre (Disponible au vignoble à Dunham - 22 $)

Du gewurztraminer au Québec, c'est plutôt rarissime. Union Libre s'est donné le défi de le travailler en monocépage (une seule sorte de raisin dans la bouteille) et c'est très réussi! Le nez offre de délicats arômes de fleurs blanches, avec une pointe citronnée. Sa fraîcheur et sa rondeur le rendent agréable et désaltérant! Dépêchez-vous, cette première cuvée est en quantité très limitée. Le vin de sushis par excellence!

image title
Fermer