Tonneaux, copeaux et gueule de bois

Le bois est tendance. Pas juste en déco, dans le verre de vin aussi. L'utilisation du bois donne lieu à des vins costauds, généralement plus complexes et aux arômes très prisés par le consommateur. Toutefois, l'utilisation de la barrique hausse le prix du vin. C'est là qu'entrent en jeu les copeaux de bois.

Mine de rien, le bois est à l'origine des notes de caramel, de pain grillé et d'amande. À l'état naturel, il apporte des arômes de noix de coco et de bois frais; chauffé un peu à moyennement, il confère sucrosité, structure et notes toastées et vanillées, tandis que fortement brûlé, il transmet un caractère épicé au vin.

La macération des copeaux de bois dans le vin - comme on le fait pour une tisane, permet d'extraire les composés du bois beaucoup plus rapidement qu'avec une barrique (un à trois mois, pour les copeaux, contre plus ou moins six mois pour un tonneau). Pourquoi envoyer la barrique au rancart? Question de gros bidous, tout simplement. Pour un hectolitre de vin, le fût est environ 10 fois plus cher que les copeaux. Forcément, ça pèse lourd sur le prix de la bouteille!

L'utilisation des copeaux, méthode barbare pour les puristes, surtout attribuée aux pays du Nouveau Monde, est pourtant autorisée en Europe depuis 2005. La France, par exemple, l'autorise dans ses vins de table et ses vins de pays sous certaines conditions. Toutefois, certaines AOC (Appelations d'Origine Controlée), ouvertes aux méthodes dites modernes, effectuent à l'heure actuelle des tests sur son efficience.

Comment savoir si le vin qu'on s'apprête à acheter a été copeauté?

Mieux vaut se lever tôt et faire ses recherches. Tandis que la mention «Élevé en fût» est protégée par l'Union européenne, «Élevé avec des copeaux de bois», nettement moins populaire, ne l'est pas.

Finalement, les copeaux: bien ou mal? Comme le disait si bien Jancis Robinson, Master of Wine: «Les copeaux donnent au vin le type de saveur que le consommateur recherche pour un prix infiniment moins élevé qu'une maturation en véritable fût de chêne.» C'est ce qu'on appelle la démocratisation du vin. Soyez sans crainte, il restera toujours des vins élevés en barrique. Les traditionalistes peuvent dormir sur leurs deux oreilles.

Vous avez des questions ou des commentaires? Suivez-moi sur Twitter @carolinechagno1 ou écrivez-moi à caroline.c.chagnon@gmail.com.

Suggestion de la semaine

Valdepenas 2009, Laguna De La Nava Gran Reserva, Navarro (Code SAQ : 00902965 - 16,60 $)

En Espagne, Gran Reserva signifie que le vin a vieilli 2 ans en barrique de chêne et 3 ans en bouteille. Au nez, le Laguna laisse percevoir un bois bien senti, en harmonie avec les autres arômes de fruits noirs, de tabac et d'épices. En bouche, les tannins sont souples et la finale, délicieuse. Un vieux vin de cette qualité à ce prix, ça ne court par les allées! Un produit à découvrir ou à redécouvrir avec une viande sauvage.

image title
Fermer