Bulles en fête!

Qui dit temps des Fêtes, dit bulles! Elles riment avec festivités, et immanquablement, avec nouvel an! Systématiquement, on associe cette célébration au Champagne, mousseux élaboré dans la région française du même nom. On va se dire les vraies affaires : le Champagne, c'est dispendieux. Au Québec, surtout. Ça entre dans la catégorie des produits de luxe. Tellement que les plus prestigieuses maisons de mode ont mis le grappin sur des vignobles champenois. Le Champagne, dans le fond, c'est un mousseux comme les autres. Il est juste plus snob.

Les Champenois n'ont pas le monopole du savoir-faire français en matière de bulles. Loin de là! Des vignerons élaborent d'excellents crémants, mousseux produits de la même façon que le Champagne (méthode traditionnelle), dans tout l'Hexagone : Crémant de Bourgogne, Crémant du Languedoc, Crémant d'Alsace, Crémant de Savoie et bien d'autres. Et ceux-là devraient se révéler plus abordables. Autrement, la Blanquette de Limoux (Languedoc) et la Clairette de Die (Côtes du Rhône) sont aussi des petites douceurs françaises à découvrir!

Heureusement, les substituts sont nombreux et donnent autant de plaisir pour une somme plus décente. Vous souhaitez entamer l'année sur une note espagnole? Dirigez-vous donc vers le Cava. Contrairement à son célèbre homologue, sa production s'étend sur tout le territoire espagnol.

Pas très loin, en Italie, ça se corse un peu. Vous pouvez opter pour le Franciacorta en Lombardie, le Prosecco en Vénétie, les Asti et Brachetto d'Acqui dans le Piémont ou le Lambrusco en Émilie-Romagne.

Sur notre continent, la Californie se démarque aussi très bien en matière de bulles. Personnellement, j'aime bien l'effervescence locale! Impossible de ne pas souligner le remarquable travail des vignerons québécois dans le domaine. L'étonnant mousseux rouge du Domaine Bergeville à North Hatley conviendrait d'ailleurs parfaitement à des festivités autour d'un bon repas.

Même si l'allégresse vous emporte, restez prudents au moment d'ouvrir la bouteille. Il y a beaucoup de pression dans ces petites bêtes-là! Dans tous les cas, prenez soin de toujours garder une main sur le bouchon une fois le muselet retiré. J'en connais qui y ont laissé littéralement leurs dents...

caroline.c.chagnon@gmail.com

@carolinechagno1

Qui dit temps des Fêtes, dit bulles! Elles riment avec festivités,... (Fournie) - image 2.0

Agrandir

Fournie

Suggestion de la semaine

Champagne, Jean-Paul Scieur (Code SAQ : 12719223 - 47,50 $)

Si vous tenez à faire sauter le bouchon d'un Champagne, autant le faire avec celui d'un Québécois d'adoption! Jean-Paul Scieur, copropriétaire du vignoble le Cep d'Argent à Magog et Champenois d'origine, signe cette délicieuse cuvée. Dans votre verre, vous humerez des arômes délicats de pain grillé et de beurre. D'entrée de jeu, en bouche, on l'apprécie pour la finesse de ses bulles, puis pour sa grande souplesse, voire sa rondeur. Au fait, si certains Champagne et autres mousseux n'affichent pas de millésime (année de vendange) sur leur étiquette, c'est parce qu'ils sont le fruit d'un mélange de plusieurs années. Ainsi, les meilleures années compenseront pour les moins bonnes. Du coup, le goût reste plus constant d'une année à l'autre. À go, on fait sauter le bouchon! Pop! 2016, tu sonnes déjà douce à nos oreilles!

image title
Fermer