Bonbons pour adultes

Chronique / Aimeriez-vous entendre une histoire effrayante? En voici une: il était une fois le taux d'alcool des vins qui ne cessait de grimper. Une augmentation à donner la chair de poule et des maux de tête si on oublie de boire de l'eau.

Pourcentage, taux ou degré d'alcool: c'est du pareil au même. Le % fait référence à la proportion d'alcool contenue dans la bouteille. Selon l'OIV (Organisme international de la vigne et du vin), un vin doit contenir au minimum 8,5% d'alcool. Toutefois, aucun maximum n'est établi.

Normalement, l'alcool est le fruit de la transformation totale ou partielle du sucre contenu dans le raisin. Sauf une fois aux noces de Cana.

Le moût (mot compliqué pour «jus») part en fermentation grâce aux levures naturelles, aussi appelées indigènes, (déjà sur la peau des raisins) ou artificielles (ajoutées). Celles-ci digèrent les sucres en alcool et en gaz carbonique. Chaque souche de levure marquera à sa manière le goût du vin.

Un climat chaud et ensoleillé garantit presque toujours un vin à haut degré d'alcool. Soit égal ou supérieur à 13,5%. L'été a été économique sur la crème solaire et l'air climatisé? Tout comme votre bronzage, les raisins en ont pris pour leur rhume. Pour augmenter leur degré alcoométrique, les producteurs autorisés peuvent ajouter du sucre de canne - le même que vous utilisez à la maison, du sucre de betterave ou du moût concentré. C'est la chaptalisation.

Le vin, comme pas mal tout dans la vie, n'est pas imperméable aux modes. À l'heure actuelle, la tendance est aux vins fruités, charnus et ronds. Ces caractéristiques vont habituellement de pair avec une teneur élevée en alcool.

Il ne faut pas diaboliser l'alcool. Les goûts sont très personnels. Certains s'insurgent contre les vins californiens de Napa qui titrent 15% d'alcool. Pourtant, l'Amarone della Valpolicella, un vin italien commercialisé depuis les années 1960 et dont la réputation est internationale, fait de 15 à 16 degrés et personne n'en parle. Pour un vin digeste, il faut un équilibre entre l'acidité, le fruit, l'alcool et les tannins pour le rouge.

Par exemple, un manque d'acidité se transformera rapidement en lourdeur. Dégusté seul en apéro, on n'y verra que du feu, mais à table, il sera plus difficile à matcher.

Veuillez penser à mettre la pédale douce, un 2% de plus, c'est loin d'être innocent.

caroline.c.chagnon@gmail.com

@CarolineChagno1

Chronique / Aimeriez-vous entendre une histoire effrayante? En voici... (fournie) - image 2.0

Agrandir

fournie

Suggestion de la semaine

Le grenache, raisin vedette de la région Campo de Borja en Espagne, compose à 100% cette cuvée. D'entrée de jeu, le grenache est un cépage qui fait des vins aromatiques et puissants. Celui-là atteint 15%. Il est costaud, mais n'ayez crainte; il est équilibré.

Votre nez devrait détecter des arômes de fruits cuits, de cacao et de vanille. Les tannins sont soyeux, la texture ample et la finale longue et terriblement délicieuse.

Ce rouge appelle la viande rouge et les fromages corsés. Un vrai bonbon d'adulte!

Campo de Borja 2013, Tres Picos, Borsao (Code SAQ: 12732057, 21,90$)

image title
Fermer