Sénèque était un Jedi

Vous devriez voir l'expression faciale de mes étudiant.es quand je leur parle... (Image tirée de Facebook)

Agrandir

Image tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Noémie Verhoef

Vous devriez voir l'expression faciale de mes étudiant.es quand je leur parle de la conception stoïcienne du monde comme étant animé par le souffle providentiel de Dieu, ce souffle qui meut l'existence de manière à ce qu'elle s'actualise selon les lois naturelles et nécessaires qui la désignent depuis toujours.

Elles et ils ne savent pas encore à quoi « souffle providentiel de Dieu » rime, mais ce qui est certain c'est que leur opinion sur la cosmologie des stoïciens vient d'entrer dans la catégorie de ces choses « stupides et inutiles » dont on tente tant bien que mal de leur bourrer le crâne au cégep.

Alors là il faut, pour un moment, arrêter l'histoire de la philo et s'attarder au problème généralisé des sourcils froncés et du roulage d'yeux compulsif.

Ça fait qu'on lâche une phrase comme « Au fond, Sénèque là, c'était un Jedi. » Des fois, ça suffit pour qu'une proportion décente d'entre eux regarde en avant de la classe au lieu du fond de leur crâne. Mais pour que les dos commencent à se redresser et que les sourires se dessinent, il faut poursuivre.

Sénèque était un Jedi, parce qu'il pensait que pour devenir un vrai sage, il fallait comprendre la raison d'être de toute chose et savoir s'en détacher émotionnellement afin d'accepter tous les événements, bons ou mauvais, qui se produiront dans notre vie. Il aurait donc certainement abondé dans le sens de Yoda lorsqu'il a déclaré que « Des choses qui te sont les plus chères, tu dois apprendre à te détacher en premier » (traduction libre, désolée pour les fanas de Star Wars qui seront outrés).

En fait, pour les stoïciens, les lois de la Nature sont comme la Force dans Star Wars. Comme Obi-Wan Kenobi le dit si bien, « la Force nous entoure et nous pénètre à chaque instant, c'est ce qui fait que le monde est monde » (traduction libre, encore) et c'est justement de comprendre cette force et l'accepter qui donne au Jedi tout son pouvoir. La seule vraie différence - majeure, vous me direz - c'est que le Sage stoïcien, lui, ne peut pas utiliser les lois de la nature pour les détourner à son avantage. Son seul pouvoir est de devenir inébranlable dans l'adversité, car il comprend qu'il ne peut rien faire à l'ordre naturel des choses; qu'il ne peut et ne pourra jamais changer son destin.

Aussi, Sénèque aurait été d'accord avec l'Empereur Palpatine quand il a déclaré à Anakin Skywalker que « Le Bien et le Mal ne sont qu'une question de perspective », car pour les stoïciens aussi, le jugement moral est nécessairement une perspective réductrice, personnelle, sur des événements qui sont autrement dénués de connotation morale. En effet, comme les lois de la nature s'appliquent sans discrimination à tout ce qui existe, comment pourrait-il y avoir des injustices?

Dans cette logique, il serait incohérent de se fâcher contre la loi de la gravité quand elle fait tomber un crayon par terre, tout comme il serait incohérent de lui en vouloir si elle fait tomber un travailleur de la construction en bas de son échafaudage : tout ce que la gravité fait, c'est de ramener les objets en suspens dans les airs vers le centre de la Terre, jusqu'à ce qu'ils frappent une surface qui les empêche d'aller plus loin.

Ce qui nous fait apposer les mots « Bien », « Mal », « juste » ou « injuste », ce sont les effets émotifs que ces événements nous causent, et nous les jugeons non pas à partir d'une perspective universelle (celle des lois de la nature), mais bien personnelle.

Force est de constater que de nos jours, il n'y a pas seulement les lois de la nature qui imposent leurs diktats sur nos vies. Il y a aussi celles de l'économie. Très sages sont ceux qui sont capables d'assumer toutes les conséquences qu'elles peuvent avoir sur leurs vies. Et je ne suis pas particulièrement sage, dernièrement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer