Dernier blitz scolaire

Pouvez-vous croire que nous sommes déjà dans les derniers milles de l'année... (ARCHIVES LA NOUVELLE)

Agrandir

ARCHIVES LA NOUVELLE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jaime Damak

Pouvez-vous croire que nous sommes déjà dans les derniers milles de l'année scolaire? Dans six semaines, ce sera bonjour les vacances pour des milliers d'écoliers. Malgré le beau temps qui se pointe (enfin) le bout du nez et l'envie folle, que nous avons tous, de passer du temps dehors, il ne faut surtout pas oublier que ces dernières semaines sur les bancs d'école sont les plus importantes académiquement parlant.

Les notes de la troisième et dernière étape de l'année scolaire représentent 60 % de la note finale, sans compter les fins de cycle qui comptent des examens ministériels au programme. Il faut donc garder la routine, la concentration et surtout la motivation pour aider nos enfants à bien traverser la ligne d'arrivée. En toute honnêteté, cela se veut également un petit « pep talk » pour les parents! Parce qu'il y a des soirs où, moi aussi, j'aimerais bien troquer l'étude pour une longue randonnée en vélo!

Afin de maintenir le cap d'ici le mois de juin, je me suis entretenue avec les experts dans le domaine, des enseignants, et ils m'ont gentiment partagé leurs conseils et leurs trucs pour nous aider, les parents, à appuyer nos enfants d'ici le dernier son de cloche.

Selon Christine Lessard, enseignante en 6e année, il est toujours bon de faire réaliser à l'enfant l'importance de cette étape. « Il faut continuer ce qui a été mis en place, ne pas trop changer les routines et les habitudes en essayant un paquet de nouveautés qui pourraient déstabiliser le jeune. L'important est de mettre l'accent sur les études. »

Marie-Eve Ross, enseignante au secondaire, rappelle l'importance des règles de base comme se coucher tôt, bien manger et bouger, et ce, malgré la belle température et le coucher du soleil tardif. Elle ajoute : « On invite nos jeunes à faire leurs devoirs et à assister aux récupérations. Surtout s'il y a des difficultés scolaires. L'important, c'est de travailler régulièrement, d'éviter les blitz de dernière minute, d'opter pour un travail en continu, même s'il n'y a pas de devoir prévu par les enseignants. »

La blogueuse, maman et enseignante Julie Philippon, pour sa part, suggère de signer un contrat avec ses enfants afin qu'ils s'engagent à lire x minutes par soir ou à étudier x temps par jour. Selon Julie, certains enfants peuvent ressentir un certain stress quant aux nombreuses évaluations qui s'en viennent. « C'est important de trouver les sources de stress pour trouver des solutions. Il ne faut pas non plus avoir peur de demander de l'aide au besoin. »

Comment ça se passe chez vous? Est-ce que vous parvenez à maintenir le cap sur la routine, les devoirs et les études? Ou est-ce plutôt difficile avec l'arrivée du printemps et du beau temps? Vos enfants en ont-ils ras le bol ou la motivation est-elle toujours présente?

Dites-vous une chose : peu importe ce que vous vivez, vous n'êtes pas seul.

À go, on se donne une bonne tape dans le dos et on ne lâche pas...

De toute façon, d'ici quelques semaines, les : « ça ne me tente pas de faire mes devoirs, je veux jouer dehors » vont se transformer en : « maman, il fait trop chaud... pas le goût d'aller à l'extérieur ».

Voulez-vous parier?

Bon dernier blitz!Suivez-moi à :

www.jesuisunemaman.com

facebook.com/jesuisunemaman

Twitter : @jesuisunemaman

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer