La meilleure saison du Phoenix

L'entraîneur Judes Vallée aurait souhaité davantage de constance... (IMACOM, MAXIME PICARD)

Agrandir

L'entraîneur Judes Vallée aurait souhaité davantage de constance de la part de ses troupes au cours du calendrier régulier, mais il se réjouit du chemin parcouru sur la glace et au classement de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

IMACOM, MAXIME PICARD

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avec encore quatre matchs à jouer et la pression d'un classement très serré, les hommes de Judes Vallée se battront jusqu'à la fin pour se tailler une place parmi les huit premières équipes de la ligue. Pour le Phoenix, il s'agit d'une nette amélioration depuis la fin de la saison régulière 2013-2014, où il terminait en dernière position au classement.

« Nous avons beaucoup avancé comme organisation. Par rapport à notre situation l'an dernier, il faut être satisfaits. Notre directeur, Patrick Charbonneau, a fait un beau travail en ce qui concerne le recrutement de nouveaux joueurs et les échanges », affirme l'entraîneur-chef de l'équipe, Judes Vallée.

Même si ses matchs des dernières semaines ne l'ont pas toujours laissé paraître, le Phoenix a connu un début de saison au-delà de ses espérances. « Après une vingtaine de matchs, on se battait déjà pour la première place au classement général. Pendant un bout de temps, on a eu une stabilité entre les victoires et les défaites », rappelle Judes Vallée.

Blessures et suspensions

Par contre, l'entraîneur déplore un manque de constance de la part de ses joueurs. « À quelques occasions, nous avons collé quatre ou cinq victoires en ligne. Puis, nous avons accumulé autant de défaites en ligne. Ça s'est équilibré, mais j'aurais aimé plus de constance parce qu'une série de cinq défaites, par exemple, peut faire beaucoup descendre l'équipe au classement. »

Le Phoenix a perdu des plumes après les Fêtes, miné par un épisode très difficile de blessures et d'influenza. « À l'exception de trois ou quatre matchs, nous n'avons eu besoin de retrancher aucun joueur tellement il nous en manquait », souligne Judes Vallée.

L'équipe - plus particulièrement la défensive - subit toujours les contrecoups de ces blessures. Le défenseur Alexis Vanier a terminé sa saison plus tôt que prévu en raison d'une luxation à l'épaule droite. « C'est un gros morceau que nous avons perdu avec Alexis », regrette l'entraîneur. Son collègue à la défense, Jérémy Roy, a aussi été invalidé à quelques reprises, notamment en raison d'une blessure au genou en janvier.

Outre ses blessures, Roy a écopé d'une suspension de quatre matchs à la suite d'une violente escarmouche avec l'attaquant du Drakkar de Baie-Comeau Simon Desbiens. « Ça a été une saison avec un paquet de suspensions au niveau de la ligue en raison d'un manque de discipline et de mises en échec. Ce n'est pas une situation idéale parce que ça nous a privés d'avoir un alignement complet la plupart du temps », déplore Judes Vallée.

Chimie suisse

Sur une note plus positive, les joueurs suisses - Kay Schweri et Tim Wieser - ont formé un duo impressionnant. « Tim compte beaucoup de buts et Kay prépare les jeux, il est un passeur incroyable. Lorsqu'ils jouent ensemble, la chimie est extraordinaire. Elle nous a permis d'aller chercher de beaux matchs au moment opportun. Ça nous a beaucoup aidés sur le plan de l'offensive », analyse Judes Vallée. L'entraîneur se réjouit aussi du bon travail de ses unités spéciales en supériorité numérique.

En un an, le Phoenix se sera envolé de la dernière position au classement à une place assurée en séries éliminatoires. S'il continue de s'améliorer à ce rythme, son objectif d'accéder aux grands honneurs de la LHJMQ à sa 4e ou 5e année est-il assuré? « Il nous reste du chemin à faire, mais nous sommes sur la bonne voie », croit Judes Vallée.En quête de l'avantage de la glace

Actuellement en 8e position au classement, le Phoenix est assuré d'une place en séries éliminatoires, et tous les espoirs sont permis en ce qui concerne sa position finale en saison régulière.

« C'est impossible de prédire mathématiquement comment ça va se terminer parce que le classement est très serré entre plusieurs équipes de la ligue », spécifie l'entraîneur Judes Vallée.

Actuellement, les Wildcats (89), l'Océanic (89), l'Armada (87) et les Remparts (79) occupent les quatre premières positions. Suivent les Foreurs (74), le Drakkar (74), les Cataractes (73) et le Phoenix (72).

L'objectif du Phoenix pour ses quatre derniers matchs : améliorer sa position pour aller chercher l'avantage de la glace en séries. « Notre foule est très bruyante et présente : elle nous donne beaucoup d'énergie », souligne l'entraîneur.

Après une série de blessures qui a miné les performances de l'équipe au cours de la saison régulière, Judes Vallée espère que tous ses joueurs seront de retour pour la valse printanière. « On veut bien gérer leur retour et leur guérison », souligne-t-il toutefois.

En ce qui concerne l'utilisation des gardiens, Vallée juge qu'il est encore trop tôt pour en parler. « Les deux gardiens ont très bien performé. Chacun a eu ses hauts et ses bas. On va voir ce qui va se passer dans les deux dernières semaines, mais je suis à l'aise avec l'un ou l'autre », explique-t-il.

Le Phoenix entamera sa dernière série de matchs en saison régulière en recevant les Tigres de Victoriaville vendredi à 19 h.

Le début des séries éliminatoires est prévu pour le 27 mars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer