Olivier Hinse s'inspire de Mathieu Darche

Le Sherbrookois Olivier Hinse connaît énormément de succès... (Photo Stingers de l'Université Concordia)

Agrandir

Le Sherbrookois Olivier Hinse connaît énormément de succès depuis qu'il s'est joint aux Stingers de l'Université Concordia.

Photo Stingers de l'Université Concordia

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Morin

Mathieu Darche est une véritable source d'inspiration pour Olivier Hinse. À l'instar de l'ancien attaquant du Canadien de Montréal, le Sherbrookois connaît beaucoup de succès au sein du circuit universitaire canadien de hockey, ce qui a ravivé chez lui l'espoir de faire le saut chez les professionnels.

En 2012, après une carrière junior avec les Ramparts de Québec et les Tigres de Victoriaville, où il a principalement été employé dans des missions défensives, Hinse s'est joint aux Stingers de l'Université Concordia qui évoluent dans la conférence ontarienne du circuit universitaire canadien. Il y a retrouvé le flair offensif qui lui avait permis de marquer 45 buts en 44 matchs à sa dernière saison midget AAA avec les Cantonniers de Magog quelques années plus tôt. Au cours des deux dernières saisons, il a en effet fait partie des meilleurs buteurs au pays, et ce, même si son équipe ne constitue pas une puissance.

Cet hiver, l'attaquant de 23 ans a marqué 18 buts en 26 rencontres, ce qui lui confère le 2e rang des buteurs au niveau canadien. À titre de comparaison, Mathieu Darche avait fait mouche 12 fois en 23 matchs à sa troisième campagne avec les Redmen de l'Université McGill à la fin des années 1990.

« Dans le junior, on m'a davantage développé comme un joueur défensif et j'ai quelque peu perdu la confiance en mes aptitudes offensives. Depuis que je suis arrivé ici, l'entraîneur me donne l'opportunité de contribuer offensivement et j'ai retrouvé ma touche, souligne le hockeyeur de 6'2'' et 215 livres. Je préfèrerais que l'ensemble de l'équipe fonctionne bien, mais d'un point de vue personnel, c'est toujours plaisant de connaître du succès. »

En plus d'avoir confié à Hinse la responsabilité de remplir le filet adverse, l'entraîneur Kevin Figsby lui a aussi demandé d'assumer du leadership dans le vestiaire en lui confiant la lettre A de l'assistant capitaine, et ce, dès sa saison recrue.

« C'était la première fois qu'il donnait une lettre à une recrue en 15 ans, affirme celui qui est maintenant capitaine de la formation. Je fais des discours une fois de temps en temps, mais ma façon de démontrer mon leadership, c'est par mon jeu sur la glace. Je travaille fort à tous les matchs et j'essaie d'entraîner les autres avec moi. »

Recruteurs curieux

Les performances du Sherbrookois sur la glace au cours des deux dernières saisons ne sont pas passées inaperçues. Des recruteurs des Panthers de la Floride, du Lightning de Tampa Bay et des Ducks d'Anaheim ont assisté à des rencontres des Stingers dans le but de voir son évolution. Des visites qui ont attisé l'espoir du principal intéressé.

« Je n'ai pas eu de pourparlers avec personne pour le moment, mais j'ai quand même consulté un agent pour voir les options qui s'offriront à moi lorsque j'aurai terminé mes études universitaires », indique celui qui complète un baccalauréat en éducation à l'enfance.

« Mathieu Darche est une source d'inspiration pour des joueurs comme moi. J'espère bien être le prochain à faire comme lui, mais je ne parlerai pas trop vite. Il me reste encore beaucoup de chemin à parcourir », ajoute-t-il en soulignant que le niveau de jeu universitaire est bien meilleur que ce que le commun des mortels peut croire.

« La plupart des gens pensent que lorsqu'on évolue au niveau universitaire, nos chances de percer sont terminées. C'est simplement que pour certains joueurs, le développement se fait plus lentement », termine-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer