VOLLEYBALL FÉMININ

Week-end crucial pour le Vert & Or

L'entraineur Denis Fontaine et sa capitaine Roxane Hasseni... (IMACOM, FRÉDÉRIC CÔTÉ)

Agrandir

L'entraineur Denis Fontaine et sa capitaine Roxane Hasseni s'apprêtent à prendre les armes à deux reprises en fin de semaine afin d'assurer une place en séries éliminatoires à l'équipe féminine de volleyball du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke.

IMACOM, FRÉDÉRIC CÔTÉ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Noémie Verhoef

Alors que la saison régulière tire à sa fin pour l'équipe de volleyball féminin du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke, les treize joueuses de l'entraîneur Denis Fontaine ne rêvent ni de plage ni de sable fin. C'est même tout le contraire.

Ex aequo avec McGill et Laval avec une fiche de 11 victoires et 6 défaites, les volleyeuses sherbrookoises s'apprêtent à se défendre bec et ongles pour s'assurer une place en séries éliminatoires.

« On se retrouve exactement dans la même situation qu'à la fin de la saison dernière. On s'était classé au tout dernier match de la saison », se souvient Denis Fontaine.

C'est que la ligue universitaire féminine de volleyball est particulièrement compétitive. Les matchs sont généralement très serrés et donnent lieu à des jeux et des stratégies spectaculaires.

« Comme il n'y a que quatre équipes dans la ligue et que nous jouons quatre fois contre chacune, poursuit l'entraîneur, les filles se connaissent très bien et peaufinent leur jeu à chaque rencontre. Ça fait en sorte que chaque partie est un événement en soi, parce que la parité entre les équipes se fait tellement sentir qu'elles ne peuvent pas se permettre de ne pas donner leur maximum. »

Guerre psychologique

Si les qualités d'athlètes des volleyeuses de l'UdeS ne sont plus à prouver, la capitaine Roxane Hasseni pense que la force qui les caractérise le plus reste la cohésion et l'esprit d'équipe; une force qui pourrait bien faire toute la différence.

« Le calibre est tellement fort et les équipes sont si gonflées à bloc que ce qui fera la véritable différence entre celles qui feront les séries et celle qui ne les fera pas, c'est la préparation mentale », commente celle qui en est à sa quatrième saison dans les rangs du Vert & Or.

La préparation mentale des Sherbrookoises ne s'arrête toutefois pas là; elles espèrent aussi pouvoir compter sur leurs partisans pour les aider à ébranler la confiance de leurs adversaires.

« Généralement, on a une bonne foule qui vient nous encourager. L'ambiance est très bonne et ça peut faire toute une différence dans des matchs comme ceux de ce week-end », poursuit la capitaine.

« Les gens sont toujours agréablement surpris par la qualité et la puissance du jeu que les filles offrent et tous les habitués seront d'accord pour dire que le volleyball est un sport très spectaculaire, qu'on regarde sur le bout de notre banc. »

Les gars ont les séries dans leur mire

Même s'ils ont connu une saison difficile, les athlètes de l'équipe masculine de volleyball de l'Université de Sherbrooke n'ont pas dit leur dernier mot. Les yeux rivés sur les séries éliminatoires, ils utiliseront chaque seconde de leurs derniers affrontements réguliers pour peaufiner leur jeu dans l'espoir de prolonger la saison de quelques semaines encore.

Les blessures de certains joueurs clés de la formation sherbrookoise ont certainement contribué au début de saison plutôt houleux, mais les volleyeurs de Marc Lussier ont tout de même su tirer leur épingle du jeu au fil des rencontres.

« Surtout depuis les Fêtes, nous avons eu de très beaux matchs où nous avons tenu cinq sets contre plusieurs équipes, dont celle du Nouveau-Brunswick et deux fois contre Laval », commente l'entraîneur, en spécifiant qu'il est fier de l'attitude de ses joueurs qui ont su tenir tête aux volleyeurs de Québec, une équipe particulièrement féroce.

Retour en force de Moreau

Le retour au jeu de Daniel Moreau, un joueur particulièrement apprécié par ses coéquipiers pour son apport offensif, a certainement contribué à faire tourner le vent en faveur du Vert & Or après les Fêtes.

« Daniel est un imposant athlète de 6 pieds 7 qui est non seulement un vétéran du Vert & Or, mais qui a aussi acquis une expérience précieuse pour l'équipe puisqu'il a fait l'équipe nationale junior, il y a trois ans. Son leadership apporte de la cohésion à notre jeu d'équipe », soutient Marc Lussier, tout en spécifiant que le retour au jeu d'un seul joueur ne pourra jamais expliquer à lui seul la dynamique d'une équipe.

On ne le dira jamais assez : les séries éliminatoires sont comme une deuxième saison où une bonne partie du travail à faire est d'oublier le passé pour mieux repartir à neuf. « La ligue universitaire de volleyball masculin a cela de particulier que toutes les équipes se qualifient automatiquement pour les séries, puisqu'il n'y en a que trois. Ça nous permet vraiment d'utiliser tous les acquis de la saison pour repartir à neuf pendant les séries », affirme l'entraîneur.

Les équipes féminine et masculine du Vert & Or amorceront leur week-end du côté de McGill vendredi soir avant de revenir devant leurs partisans dimanche après-midi, à 13h et 15h, au moment de recevoir les porte-couleurs des Carabins de l'Université de Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer