Premier buteur dans la LHJMQ

Wieser produit à un rythme d'enfer

Le petit attaquant Tim Wieser marque à un... (IMACOM, FRÉDÉRIC CÔTÉ)

Agrandir

Le petit attaquant Tim Wieser marque à un rythme d'un but par match en moyenne depuis le début de la saison.

IMACOM, FRÉDÉRIC CÔTÉ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Morin

Tim Wieser connaît définitivement une saison au-delà des attentes, même celles de son entraîneur Judes Vallée. Avec 28 buts au compteur, le rapide attaquant suisse trône au premier rang des buteurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec depuis plusieurs semaines et il ne semble pas être sur le point de ralentir.

« Il avait quand même récolté une cinquantaine de points l'an dernier à sa première année à Sherbrooke. Nous savions donc qu'il avait une bonne touche autour du filet. Mais cette année, il joue avec beaucoup plus de confiance. Tout ce qu'il touche se transforme en but. Je n'aurais possiblement pas gagé sur un tel début de saison de sa part », souligne Judes Vallée, qui a eu la main heureuse en début de calendrier lorsque l'absence de certains joueurs l'a amené à réunir Wieser et son compatriote helvète Kay Schweri.

Trop petit pour percer?

L'été dernier, après la première année en Amérique du Nord de Wieser, les 30 équipes ont préféré ne pas prendre la chance de sélectionner un joueur au flair offensif évident, mais qui mesure 5'7" seulement. Cet automne, le numéro 53 n'est toujours pas répertorié parmi les espoirs les plus susceptibles d'être repêchés en juin prochain au BB&T Center à Sunrise, en Floride.

« Wieser est un joueur très combatif. Il n'a pas peur d'aller devant le filet, de prendre des coups et d'en donner. Mais pour percer au prochain niveau, il faut avoir un trait distinctif qui permet de se démarquer des autres. À mon avis, il n'en possède pas, souligne le blogueur sherbrookois et ancien dépisteur pour le site Futurconsiderations.ca, Étienne Pouliot. Il n'est pas aussi combatif que ne l'était un joueur comme Brenden Gallagher au même âge par exemple. »

Même son de cloche du côté de Jérôme Bérubé, recruteur-chef au Québec pour le site indépendant HockeyProspect.com.

« C'est un joueur avec un bon coup de patin, qui se met le nez dans le trafic. Cette année en jouant avec Schweri, il obtient beaucoup plus d'opportunités de marquer. Je serais cependant surpris qu'il soit repêché en raison de sa petite taille, indique-t-il. Il devrait par contre recevoir une invitation pour un essai dans la East Coast ou dans la Ligue américaine. S'il est patient, il pourrait peut-être avoir une chance dans la LNH un jour. Dans le pire des cas, il pourra sans doute avoir une belle carrière en Suisse. »

Ouvrir les yeux à Toronto

Wieser a reçu la semaine dernière une invitation au camp de sélection de la Suisse en prévision du Championnat mondial de hockey junior qui se tiendra à Montréal et Toronto pendant les Fêtes. Advenant une participation au tournoi - ce qui est assez probable -, le petit attaquant pourrait faire changer d'avis certains recruteurs.

« S'il produit, ça pourrait grandement l'aider. Les recruteurs accordent beaucoup d'importance à ce championnat parce que le niveau de jeu compétition est très élevé, souligne Étienne Pouliot. Les joueurs qui se démarquent quand ça compte et avec les meilleurs de leur âge attisent l'intérêt à leur endroit. »

« C'est une très belle vitrine pour lui. Tous les dépisteurs de la LNH seront présents et je suis certain qu'il va tout faire pour connaître du succès », termine Judes Vallée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer