Eggnog et pydge à pattes

Entendez-vous? Farniente est là avec ses chums Paresse et Bonheur.... (Archives)

Agrandir

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Hani Ferland

Entendez-vous? Farniente est là avec ses chums Paresse et Bonheur. Parce qu'au travers la ronde des partys de boustifaille à la dinde et de dépouillage de sapin, le temps des Fêtes, c'est aussi synonyme de temps lousse servant juste à faire doucement craquer la reliure d'un bouquin. Voici donc une liste de livres qui s'apprêtent merveilleusement bien avec un eggnog. Pour l'ambiance cozy, je vous invite à glisser le disque Compostella de Jenn Grant dans le lecteur. Ça fait la job pour le doux.

Pouceux : 60 récits

de bord de route

Cardinal

Je n'ai pas une grande carrière de pouceuse derrière la cravate, mais en lisant les récits rassemblés dans ce livre paru cette année aux Éditions Cardinal, je me dis que c'est peut-être une bonne chose.

Sous la plume de nombreuses personnalités connues - entre autres Michel Barrette, Pierre Brassard, Bernard Landry -, mais aussi de moins connues, on se délecte des 60 historiettes de pouce relatées dans ce recueil.

Des histoires touchantes comme celle de Patrick Lagacé et celle de la très talentueuse Sarah Lamarche (étudiante à la maîtrise ici à Sherbrooke); des histoires qui foutent la chienne comme celle de l'auteur-compositeur-interprète David Marin ou encore des histoires troublantes comme celle relatée par Édith Cochrane, Pouceux s'avère aussi une maudite belle étude sociologique.

L'évolution du métal québécois - No speed

limit (1964-1989)

Félix B. Desfossés

Éditions du Quatz

Parce que les métalleux ont aussi le droit de farnienter dans le temps des Fêtes, je propose un livre fascinant : L'évolution du métal québécois - No speed limit (1964-1989). Véritable encyclopédie sur les origines de la musique de pouèle dans notre coin de pays, son auteur Félix B. Desfossés a effectué un colosse travail d'archiviste et d'interviewer pour nous livrer la genèse de ce courant musical important. Même pas besoin d'aimer le métal pour lire la brique : juste à être intéressé par l'histoire de la musique au Québec.

On explore large : de nos premiers ambassadeurs rock'n'roll aux lignées du rock psychédélique. Du prog au hardcore en passant par les pionniers du death metal.

Un tome 2 serait actuellement en chantier. Parce que oui, l'histoire est grande quand on parle de musique métal au Québec.

Élixirs : Une petite histoire illustrée des cocktails

Marie-Eve Bourassa

VLB Éditeur

J'ai un aveu à faire : mon trip Beatles, ce passage obligé de l'adolescence, je l'ai vécu avec elle, Marie-Eve Bourassa. Ensemble, on sentait le patchouli et on passait nos grandes journées à écouter le film Help!

Aujourd'hui, je suis pas mal fière de la voir faire paraître un livre fort pertinent qui réussit à combiner sa passion pour la mixologie (cet art noble qui peut rendre saoul) et son amour pour la culture - le cinéma, la musique, la littérature.

Parce que Marie-Eve possède une culture hallucinante. Dans Élixirs, elle redonne les lettres de noblesse aux cocktails et nous en dresse la genèse. Ainsi sont racontées leurs histoires, leurs origines, mais aussi leurs recettes avec en prime une abondance d'anecdotes sur leurs plus illustres amateurs, de Hemingway à Hitchcock, de James Bond à Don Draper.

On imagine aisément le gros travail de recherche entrepris pour bâtir pareil ouvrage. Un superbe livre qui donne soif, illustré par Bruce Roberts.

Quartiers disparus :

Red Light, Faubourg à M'lasse, Goose Village

Sous la direction de Catherine Charlebois et Paul-André Linteau

Cardinal

Je l'admets : je connais zéro Montréal. Mais je suis une amoureuse d'histoire alors ce livre a su rassasier ma soif de zieuter du passé.

Quartiers disparus nous fait voir en images les quartiers du Red Light, du Faubourg à M'lasse et de Goose Village, tous trois démolis à la fin des années 50 - début 60 dans une fièvre de modernité et d'émancipation.

Le boulevard Dorchester (aujourd'hui René-Lévesque), la Place Ville-Marie, les autoroutes, le métro, Expo 67, la Place des Arts, la place Radio-Canada : toutes ces constructions ont fait en sorte de sacrifier complètement des zones qui étaient surtout résidentielles, mais qui possédaient aussi leurs industries et petits commerces.

Aujourd'hui, il ne reste plus rien de ces trois territoires, si ce n'est que des photos, des archives et la mémoire de leurs anciens habitants. Une mémoire que ce livre veut faire revivre. Cet ouvrage est non seulement fascinant à regarder : il est aussi très touchant.À vos pydges à pattes tout le monde! Et bonne lecture!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer