Piaf et les autres

Yann Perreau a confié une partie du répertoire... (Photo Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Yann Perreau a confié une partie du répertoire de Piaf à Marie-Thérèse Fortin dans le cadre du spectacle Vive la môme! présenté le 25 novembre au Granada.

Photo Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«Dans l'art, il n'y a pas d'immoralité. L'art est toujours sacré», proposait ce bon vieux Auguste Rodin. On vous laisse méditer là-dessus tout en vous proposant quelques voies culturelles à explorer...

SORTIE

Piaf a 100 ans. Vive la Môme!

Moment de grâce. Le 5 avril 2013, Yann Perreau concluait au Granada la présentation de son spectacle À genoux dans le désir en entonnant Milord, coquin récit popularisé par une certaine Édith de la rencontre entre une prostituée et un client esseulé. Pourquoi déterrer cette immortelle? Parce que Perreau venait tout juste, quelques jours auparavant, de devenir père, et qu'il avait choisi de prénommer son fils Milord. Le nucléaire chanteur n'a sans doute pas eu à dégainer autre chose que le baptistaire de son enfant afin de prouver aux producteurs de Piaf a 100 ans. Vive la Môme! qu'il n'y avait personne de mieux placé que lui pour mettre en scène ce spectacle-hommage. D'abord présenté cet été aux Francofolies, le récital réunit autour de l'oeuvre de celle qui aurait franchi le cap des 100 ans le 15 décembre prochain Marie-Thérèse Fortin, Sylvie Moreau, Betty Bonifassi, Florence K et Daniel Lavoie. Perreau prend aussi le micro, sous la direction musicale d'Yves Desrosiers. Vous voulez, vous aussi, voir la vie en rose? Rendez-vous au Théâtre Granada, le 25 novembre à 20 h.

MUSIQUE

Emilie & Ogden - 10 000

La Gibson ES-335 noir de jais de B.B. King se nommait Lucille. La harpe d'Emilie Kahn, elle, s'appelle Ogden. 10 000, premier album du « duo », creuse le sillon de plus en plus fréquenté de la pop de chambre, terme employé pour désigner cette rencontre entre la solennité de la musique de chambre et l'immédiateté mélodique de la pop. Malgré la délicatesse de l'instrument qu'elle caresse et malgré sa voix elfique, Emilie refuse d'être confinée au rôle de la mignonne joueuse de harpe et crache son fiel, tout au long des douze pièces enregistrées au studio B-12 de Valcourt, sur un gars qui, vraisemblablement, semble avoir enseveli l'amour qu'elle lui portait sous un chapelet de mensonges. « Well, I am all done praying / I'd rather watch you burn and fade away» (traduction libre: J'ai fini de prier, je préfère te regarder brûler et disparaître), assure-t-elle à celui qui l'a trahie dans What Happened. Vous aurez compris que son concert du 21 novembre à 21 h au Boquébière n'est pas la soirée tout indiquée pour renouer avec son ex.

LIVRES

Tommy l'enfant-loup

Un vrai de vrai raconteur. C'est déjà ainsi que se révélait Samuel Archibald dans Arvida, son premier livre paru en 2011, texte phare d'une série de fictions contemplant les régions du Québec non plus par la lorgnette du misérabilisme, mais par celle du mythique. Le mot « histoires » avait même alors été placé par son éditeur sur la couverture pour décrire ce qui, au fond, appartenait au genre de la nouvelle. On ne s'étonnera donc pas que l'écrivain inaugure la nouvelle collection jeunesse du Quartanier, Porc-Épic, en pigeant dans le répertoire d'histoires qu'il raconte à ses filles avant le dodo. Dans Tommy l'enfant-loup, premier tome des « aventures de Bill Bilodeau, l'ami des animaux », le chantre du Saguenay emprunte à sa jeunesse (c'est du moins ce qu'il affirme dans l'avant-propos) le personnage d'un enfant-loup avec lequel il partageait les bancs d'école. Les frères Archibald joueront ainsi les entremetteurs entre Bill et Tommy, afin de l'aider à éclaircir ses origines troubles. La différence trouve ici une fable salutaire, mais ne débouchant pas, comme c'est trop souvent le cas, sur l'obligatoire rédemption à l'emporte-pièce. La vérité et le merveilleux ne sont pas des ennemis; les gamins méritent les deux. C'est précisément ce que leur offre Samuel Archibald.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer