La joie solaire de Philémon Cimon

Philémon Cimon... (Archives, La Presse)

Agrandir

Philémon Cimon

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un homme sans culture ressemble à un zèbre sans rayures, fait valoir un proverbe africain. On vous laisse méditer là-dessus tout en vous proposant quelques voies culturelles à explorer...

Disque

Philémon Cimon

Il faut certes se faire à cette voix chevrotante, toujours sous le point de fausser, qu'emploie Philémon Cimon afin de célébrer avec une joie solaire l'amour-toujours-l'amour. Mais une fois cette singularité assimilée, la pop espiègle du plus lubrique des chanteurs fleur bleue ne peut qu'imposer sa suave euphorie. Fin d'un cycle amorcé avec Les sessions cubaines sous le nom Philémon Chante, Les femmes comme des montagnes voient l'amant de Julie July retourner sur l'île de Castro afin d'enregistrer une nouvelle série de refrains doux-amers en compagnie d'un groupe au sein duquel se sont mélangés musiciens locaux et musiciens montréalais. Ce troisième album contient toujours par ailleurs un amusant nombre de phrases d'une improbable candeur, complètement dépourvues de métaphores. « T'es la fille que je ne dois pas aimer, t'es un démon / Tu m'as prise par surprise, j'ai sucé ton mamelon », confie Cimon sur le ton enfantin qui est le sien dans Démon crié, lucide examen d'un amour toxique et d'autant plus grisant. « Maudit que j'ai envie de te tromper », avoue-t-il plus tard sur Maudit, improbable hymne à la longévité d'une relation. Ça n'a pas besoin d'être compliqué pour être beau.

Livre

Amanita virosa

En 2012, Alexandre Soublière encapsulait dans Charlotte before Christ la langue tressée de français et d'anglais d'une certaine jeunesse montréalaise ne sachant se sentir en vie autrement que s'abrutissant de drogues. Le roman, son premier, tenait de l'exception, voire de l'événement, dans un Québec littéraire qui n'avait jamais encore offert de réplique au genre de fable décadente-chic que soutirait Bret Easton Ellis à la génération X il y a un quart de siècle. De retour avec Amanita virosa, l'enfant terrible distille cette fois-ci quelques gouttes de paranoïa et de perversité dans sa prose, moins vernaculaire qu'avant, bien que toujours aussi prompte à écorcher une époque d'assouvissement de tous les plaisirs. Crack de l'informatique, Winchester Olivier dirige avec un ami policier une agence baptisée Hyena, permettant à quiconque le désire, et est capable d'allonger les billets nécessaires, d'obtenir des vidéos intimes de la personne de son choix. Vicieuse prémisse pour un roman qui, à l'instar de son prédécesseur, camoufle son romantisme suranné sous un humour lugubre et une narration studieusement désenchantée. Non, Soublière n'était pas qu'un one-hit wonder.

Sortie

Vague de Cirque

Malgré une affluence discrète, les résidences à la place Nikitotek des 7 doigts de la main en 2012 et 2013 auront au moins démontré à quel point la scène en plein air du centre-ville permet de goûter pleinement les époustouflants sortilèges d'un spectacle de cirque. De retour à Sherbrooke après un passage en 2013, Vague de Cirque s'allonge confortablement sur une chaise longue, au bord de la piscine, afin de présenter sa quatrième création, Dans ta cour. Fondée aux Îles-de-la-Madeleine par Noémie Gervais et Alain Boudreau, la petite compagnie prend le contre-pied de la concurrence, celle qui aime le grand déploiement, grâce un cirque que l'on pourrait qualifier d'unplugged, mettant en valeur les prouesses physiques de ses acrobates ainsi qu'un humour subtilement décalé, que les enfants et leurs parents recevront différemment. En explorant la cour arrière, là où les faux-semblants prennent le bord, le spectacle s'inspirerait « des relations de voisinage » et questionnerait « la notion de territoire ». Les 4 et 5 septembre à 19 h, ainsi que les 6 et 7 septembre à 15 h, à la place Nikitotek.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer