Conte rural

Dany Placard... (Archives, La Presse)

Agrandir

Dany Placard

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Hani Ferland

Il était sur la scène du Boquébière le 7 mars dernier pour nous offrir un spectacle tout intimiste et enlevant à la fois, voilà que l'auteur-compositeur-interprète Dany Placard ajoute une corde à son arc : celle d'acteur.

Le barbu prend les traits de Bruno, un trentenaire en mal de rêve qui se retrouve à la rue à la suite d'une rupture. C'est sous le regard maternel de sa grande soeur qu'il aura envie de remettre son suit bleu et renouera avec une ancienne flamme dans le court métrage Bleu tonnerre.

Réalisé par Jean-Marc E. Roy et Philippe David Gagné, Bleu Tonnerre met aussi en scène les excellents acteurs que sont Sandrine Bisson, Isabelle Blais et Louis Champagne.

Il a été présenté au festival Regard sur le court métrage au Saguenay.

Même s'il tient le rôle principal dans le film, Placard ne s'éloigne pas trop de son dada puisqu'il en signe la trame sonore.

Joel Plaskett

The Park Avenue Sobriety Test

Sobriety Test

Pheromone Recordings

Joel Plaskett arrive cette semaine avec un 9e album en carrière : The Park Avenue Sobriety Test. Neuf albums, c'est quand même pas pire pour un gars de seulement 39 ans.

Si le folk ressort fort de l'ensemble, on y goûtera aussi les échos d'un country actuel et entraînant.

On sentira également des vagues de blues, de RnB, de rock. Des airs planants et mélodiques; d'autres au piano, tout en mélancolie. L'orgue très estival sur une pièce flirte aisément avec les violons façon western du morceau suivant. L'artiste ne se cloisonne pas dans un genre en particulier et c'est ce qui fait tout son charme.

Si The Park Avenue Sobriety Test est signé Joel Plaskett, le disque fut bâti avec l'aide d'un solide groupe d'amis musiciens, The Emergency-Plus. Et le plaisir se fait sentir à l'écoute des chansons, alors que tout a été joué et enregistré live au New Scotland Yard Studio de Dartmouth, appartenant à l'artiste.

Coup de coeur pour la chanson titre qui reste en tête et donne envie de danser en ligne.

Christian Jacques

Pas payé pour penser

Indépendant

Christian Jacques présente un deuxième album solo : Pas payé pour penser.

À tout juste 35 ans, il en est déjà à sa 13e parution, tous projets confondus : on a pu l'entendre au sein de Mauvais Sort, MAP, ACHIGAN et Moonlyght.

Après avoir composé et enregistré les maquettes d'un album entier de country folk, Christian a jeté toutes ses chansons pour s'enligner vers une direction plus rythmée, résolument funk. Influencé principalement par Red Hot Chili Peppers et Dédé Fortin, il a fait naître ce disque de 12 titres.

Bonne idée d'avoir pris la voie d'un funk coloré de rock : un genre festif et résolument original en ces temps où le country folk trône en maître. La basse se trouve au centre de Pas payé pour penser, et malgré son statut de bassiste, Jacques a fait appel à un maître es basse soit Alex Morissette, contrebassiste des Lost Fingers pour remplir la mission de la rythmique.

L'opus neuf de celui qui peut te dire si un poisson est de bonne humeur juste en le regardant présente de bons riffs, de belles couches de choeurs et propose de chouettes historiettes remplies d'humour.

À découvrir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer