En bref

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Hani Ferland

S'en passe des choses, des fois, non?! Pis ce qui est bien agréable, c'est que Hani Ferland est pas mal toujours au courant. Et qu'elle n'est pas égoïste. Donc, elle partage. Avec vous. La preuve...

Fontarabie, le projet solo de Julien Mineau (Malajube), a envahi le web dernièrement avec la mise en ligne d'un mini-album de cinq titres construit à partir d'ébauches jetées en cours de création du premier album et de nouveau matériel se rapprochant davantage de la chanson pop. Paru uniquement en format numérique, Éclipses est disponible sur Bandcamp ou sur iTunes. Du planant, du mystérieux et de l'envoutant : c'est qui vous attends au détour de votre download.

Réédition pour Myriam Gendron

Bonsound annonce la réédition de l'album Not So Deep as a Well de Myriam Gendron, qui s'était inspirée de la poésie de Dorothy Parker pour créer son disque.

Paru initialement sous format numérique et vinyle, l'opus sera maintenant disponible en CD à compter du 3 mars via Mama Bird Recording. Deux pièces bonus paraîtront sur cette réédition. Les deux premières chansons de l'album sont d'ailleurs en écoute sur la page Bandcamp de l'artiste. C'est beau comme un matin de printemps.

Amnésia Rockfest

La 10e édition du Amnésia Rockfest se tiendra du 18 au 21 juin à Montebello. Cette année, deux programmateurs de taille s'allient à Alex Martel, président et fondateur du festival. D'abord, Tim Armstrong de Rancid, de même que mon préféré de la vie : Fat Mike de NOFX qui sera à la tête de la programmation pour la scène Tony Sly. En attendant le dévoilement complet des groupes invités cette année, quelques infos ont été diffusées. Notamment que Rancid jouera le mythique album ...And Out Come the Wolves au complet pour souligner ses 20 ans (OUTCH 20 ANS). Refused et From Autumn to Ashes se réuniront pour jouer au Amnésia Rockfest, tout comme Ministry, dont le dernier passage au Québec remonte à il y a sept ans. Plus d'info au www.amnesiarockfest.com/

La voix de Sarah Bourdon

SARAH BOURDON

Mouvement

Audiogram

Une voix, Sarah Bourdon en possède une pas pire. Forte et fragile à la fois. Une brise chaude qui caresse l'ouïe. Qui flirte sans vergogne avec le coeur.

Mais c'est lorsque la brise se change en grand vent qu'on réalise toute l'ampleur qu'elle peut couvrir. Et c'est dans ces instants plus soul que pop qu'on a le plus de plaisir à découvrir le talent de l'artiste. Les chansons Bétail et Coureur, par exemple, ont toute qu'une groove poignante de laquelle émane une mystique sensualité.

Les pièces sont toutes signées par Sarah Bourdon, ce qui fait plaisir à savoir. Elles ne sont pas légion les chanteuses à voix qui manient aussi la plume et l'écriture de partitions.

Les arrangements et l'orchestration de Mouvement sont d'ailleurs dignes de mention. On notera la participation de Guillaume Chartrain (Louis-Jean Cormier) à la réalisation, de même que de Gabriel Gratton (Alex Nevsky), Adèle Trottier-Rivard (Louis-Jean Cormier) et Antoine Gratton à l'élaboration du disque.

Une solide équipe qui fait très bien sonner l'album.

Si beaucoup de pièces ont un très bon potentiel groove et dansant, les pièces plus douces et sirupeuses viennent alourdir un peu l'ensemble. J'aurais été preneuse de plus de cuivre et d'une visée encore plus soul. Parce que l'artiste a une voix rêvée pour ce genre.

Pouce en l'air à l'originalité de la pochette qui se présente comme une série de feuilles indépendantes les unes des autres. Comme un paquet de photos qu'on viendrait de faire développer et qu'on regarderait en souriant.

Une artiste au talent indéniable à surveiller de près.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer