La Familia

Allergies alimentaires 101

Ma fille est allergique aux arachides et aux noix depuis qu'elle est toute... (Photo courtoisie)

Agrandir

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jaime Damak

Ma fille est allergique aux arachides et aux noix depuis qu'elle est toute petite. Au fil des ans, j'ai entendu toutes sortes de commentaires en ce qui concerne son allergie. La meilleure? « Une petite bouchée, ça ne lui fera pas de tort. » Euuuhhhh, oui. Manger un tout petit morceau, lécher une cuillère rapidement ou toucher à une table sale (lire ici : du beurre d'arachide collé sur le coin d'une table qui se retrouve sur ses doigts qu'elle porte ensuite à sa bouche) pourrait être dangereux pour elle.

Certaines personnes ont aussi des réactions qui me laissent perplexe. La meilleure? Ça s'est produit récemment.

Je vous raconte.

Jeudi 18 décembre, nous attendions notre vol vers Orlando dans l'aéroport international Bradley à Hartford. Nous étions bien excités à l'idée de passer quelques jours au soleil avec nos parents qui venaient nous rejoindre en Floride. Toutes les fois que nous prenons l'avion, je suis le même rituel. Tout d'abord, à l'enregistrement, j'avise la compagnie aérienne que ma fille est allergique aux arachides et aux noix. Ensuite, quand j'embarque dans l'avion, j'en glisse un mot discrètement à l'un des agents de bord. Finalement, quand nous arrivons à nos sièges, je sors mes petites lingettes et je nettoie tout ce qui entoure le siège de ma fille : ceinture, tablette, hublot, télévision, bras entre les sièges et je fais la même chose pour les places à côté d'elle. Souvent, c'est plus pratique (et moins de travail pour moi) quand elle est assise soit à côté de l'allée ou tout près de la fenêtre.

Une fois que nous étions tous installés, l'agent de bord a pris un instant pour demander, de façon extra gentille, aux personnes assises dans notre coin d'être vigilantes, car un passager (ma fille) a une allergie très grave aux arachides et noix.

Pour le vol en question, il y avait deux rangées avec trois sièges dans chacune d'entre elles. Les gens occupant la rangée dernière nous étaient une famille. De mémoire, je dirais qu'ils étaient cinq (les parents et trois enfants). La mère était assise avec deux enfants en arrière de mon mari et ma gang, puis son mari et un autre enfant était assis en arrière de moi. La femme demande à son conjoint de répéter la consigne de l'agent de bord. Calmement, le père lui répète le tout.

La fin du monde.

Elle c-a-p-o-t-e. Il était 8 heures du matin et sa réaction a fort probablement réveillé la plupart des gens encore endormis dans l'avion. Gros mots, soupirs, tout le kit. C'était très chic.

J'étais sans voix. J'ai regardé la dame, jeté un coup d'oeil rapide à mon mari et je me suis retournée vers l'avant bouche bée. On parle ici d'un vol de 2 h 26. L'agent de bord a seulement demandé aux gens d'être vigilants. Ce n'est pas une question de caprice ni d'intolérance, mais bien d'allergie alimentaire grave. Dans le sens de « ma fille se promène tous les jours de sa vie avec un EpiPen autour de sa taille ». Elle pourrait mourir si elle consomme des arachides. Pardonnez-moi si j'essaie de prendre toutes les précautions nécessaires avant de voler à 35 000 pieds dans les airs dans un environnement fermé.

Vers ma quête de non-jugement

Loin d'être une personne parfaite, même si j'essaie de ne pas juger les gens, ça m'arrive de temps en temps. Quand la madame a pété (un peu!) sa coche, ça m'a tout pris pour rester calme dans mon siège. Après quelques grandes respirations, je me suis dit :

Peut-être qu'elle n'a pas eu le temps de déjeuner;

Tout comme nous, le réveil a dû se faire très tôt;

Elle est possiblement une voyageuse anxieuse;

Des SPM?!

Etc.

Mais deux choses me chicotaient encore. Tout comme moi, elle est une mère de famille. N'aurait-elle pas pu avoir un brin d'empathie et de compréhension? La seconde, que je constate de plus en plus fréquemment, c'est que les personnes ne sont pas assez sensibilisées aux allergies alimentaires.

Nous devons remédier à ça.

Je ne sais pas comment, mais j'ose espérer que cette chronique est un pas dans la bonne direction.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer