L'histoire de la fille qui voudrait avoir des couilles...

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Josée Beaudoin

Je connais une fille qui voudrait avoir des couilles. Rien qui implique un changement de prénom ou une chirurgie permanente. Juste des greffes ponctuelles et/ou existentielles pour combler des besoins ciblés. Des bombes de yang. Des excroissances personnelles. Des actions en bourse.

La fille en question, elle voudrait avoir les couilles de faire des affaires qu'elle ne fait pas sinon. Elle voudrait avoir les couilles de se contrefoutre de ce que les autres pensent. Même si elle mange pas bio. Même si elle donne du Hamburger Helper à ses flos. Même si elle écoute Manon Bédard dans son char en yodlant fort. Même si elle donne jamais une cenne aux téléthons. Même si elle aime mieux La Mélodie du bonheur que les films de Xavier Dolan.

Dans la même veine, la fille, elle voudrait avoir les couilles d'aller danser dans un bar sur une colonne de son. Comme si elle dansait bien. Comme si elle avait des cuisses de fer dans un legging de velours. Comme si le lendemain arrivait pas si tôt.

Mais les couilles, au fait... on naît avec? On les gagne? On les mérite? On les achète à l'unité? À la paire? On les trouve flambettes sur les tablettes? Ou seconde main sur Kijiji? Le modèle standard dispense surtout un extra de courage, mais il existe tout un marché parallèle de couilles de spécialités. Pour les coups de tête, on privilégie les couilles avec un surplus d'inconscience. Pour les coups de barre, on redouble la dose d'audace. Pour les coups de foudre, on augmente sensiblement la teneur en folie. Mais le nec plus ultra, ce sont les couilles all dressed qui combinent à la fois courage, folie, audace et inconscience. Ce sont toujours ces couilles qu'on utilise pour faire les enfants.

La fille, elle voudrait avoir les couilles de dire qu'elle ne fumera plus jamais. Celles d'avancer qu'elle ne reculera pas. Celles de promettre qu'elle sera toujours là. Elle voudrait aussi avoir les couilles de parler dans la face au lieu de médire dans le dos. Celles de se mêler de ce qui la regarde même pas. Celles de viser haut en se grouillant tout bas. Elle voudrait avoir les couilles de se faire des nouveaux amis. Celles de se battre pour les présents. Celles de renouer avec ceux laissés sur les sentiers.

Des fois, c'est pas tant que la fille manque de couilles. Souvent, elle a juste un trop plein de doutes. Saviez-vous qu'un moindre doute peut zigouiller à lui seul tout un régiment de couilles? Faut faire gaffe au doute. C'est un castreur de rêves.

La fille, elle voudrait avoir les couilles de faire taire ses doutes. Celles d'essayer avant de dire non, par défaut. La fille, elle voudrait avoir les couilles de changer ses préférences.

Tchutttt. Faut jamais que la fille sache. Si je lui avais demandé la permission avant de parler d'elle, c'est sûr qu'elle aurait refusé. Et c'est clair qu'elle aurait jamais eu les couilles de le faire elle-même...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer