Vous n'êtes pas Charlie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patrick Mahony

Vous n'êtes pas Charlie. Pas plus d'ailleurs que la grande majorité des journalistes qui pleurent Charlie Hebdo et ses morts. Savez pourquoi? Parce que Charlie c'était d'abord et avant tout une façon d'être. Une façon de faire. Une façon de faire qui vient d'une conviction profonde de ce que devrait être le journalisme et à quoi il devrait servir.

Pour être Charlie, il faut se tenir debout devant la bêtise humaine, dénoncer les injustices sociales, l'incurie des hommes politiques et l'insipidité du spectacle médiatique généralisé, et ce, semaine après semaine tout en se faisant servir mise en demeure par dessus mise en demeure.

Pour être Charlie, il faut refuser de se coucher, de baisser les bras ou de plier devant la volonté et les moyens de ceux qui veulent vous fermer la gueule. Parce que pour être Charlie, ça prend une colonne en titane.

Être Charlie, c'est dépeindre, sans vernis et sans ménagement, ceux qui veulent vous empêcher de prendre le crayon. Dénoncer les dérapages d'une frange de radicaux qui pervertissent des libertés si chèrement gagnées au fil des années et en mettre plein la gueule à ceux au pouvoir qui ont la mollesse de les laisser faire. Désolé, mais peu de médias sont des Charlie.

Je ne crache pas dans la soupe médiatique. Je crois seulement que les médias peuvent faire mieux. Beaucoup mieux. Pour ceux qui en doutaient, on vient d'avoir la confirmation que les médias jouent un rôle très sérieux dans la société... même s'ils font des blagues.

Mais est-ce que les médias prennent leur rôle aussi au sérieux que le faisait Charlie Hebdo? Comme média, soit vous êtes des Charlie, soit vous n'en êtes pas. Que vous soyez Charlie ou pas importe peu. Mais si vous n'êtes pas des Charlie, n'essayez pas de nous faire croire que vous en êtes. L'ère de la complaisance médiatique aurait dû se terminer le 7 janvier 2015.

Être Charlie ne s'applique pas seulement au monde des médias.

Être Charlie, c'est aussi dans la vie de tous les jours.

Combien d'entre nous avons détourné le regard d'une situation inacceptable au lieu de la regarder en face et de tenter de la corriger? Combien de fois avez-vous laissé passer des injustices ou des situations inacceptables dans votre milieu de travail plutôt que les dénoncer et les corriger? Combien de fois avez-vous fait le calcul que si vous dénonciez la situation, vous alliez perdre votre job? Bien, si vous étiez Charlie, vous ne feriez pas ce calcul. Vous iriez dénoncer la situation coûte que coûte. C'est ça être Charlie. Et, malheureusement, 99 % des gens ne sont pas Charlie et ne seront jamais Charlie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer