Des souhaits et un bye

Véronique Grenier. Aime le kitsch et déteste les... (SPECTRE MÉDIA, JESSICA GARNEAU)

Agrandir

Véronique Grenier. Aime le kitsch et déteste les demandes à l'Univers.

SPECTRE MÉDIA, JESSICA GARNEAU

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Véronique Grenier

Je ne sais pas comment commencer ce dernier billet. Je l'écris avec une boule dans le coeur et dans la gorge et au bout des doigts. Je suis triste jusque là. Parce que j'aimais ça t'écrire, ici. Je me sentais très privilégiée de pouvoir le faire, semaine après semaine. Mais je suis supposée te souhaiter des affaires, là, pas te déverser ma peine dessus. Mes émotions, de toute manière, tu les as assez lues depuis trois ans [clin d'oeil].

Pour l'année qui s'en vient et toutes les autres, je te souhaite :

du doux

Concrètement, ça veut dire de prendre du temps, tous les jours, ne serait-ce que quelques minutes pour faire une chose qui te fasse sourire, qui te permette de mieux respirer. Flatter un chat, boire un café, écouter ta toune préférée.

de la nuance

Dans tes opinions, tes conceptions. Juste de prendre le temps de te rappeler que, souvent, nos avis, ils impliquent des humains, qui ressentent des choses, en vivent d'autres. Que la vie, c'est compliquée.

du manger pour ton cerveau, quotidiennement

Lire toutes sortes de choses, dans toutes sortes de médias, des livres, aussi, évidemment. Voir des films, aller au musée ou à des expositions. Le faire pour le plaisir.

du chaud

Dans ton coeur et sur ta peau. Ben de l'amour. De l'amour qui te fasse du bien, qui te magnifie, te permette de te sentir plus grandE que tu ne l'es, plus capable. De l'amour fort dans lequel ton vulnérable sera tenu avec précieux et ton beau hurlé très fort.

Ce sera cela. J'espère que ton temps des Fêtes sera plaisant et plein d'agréments, que tu passeras des moments avec des gens que tu aimes, que tu mangeras des choses bonnes, que tu riras. Si tu te cherches des livres à lire sous ta couette ou ta doudou préférée, je te suggère La remontée de Maude Nepveu-Villeneuve (Éditions de Ta Mère) et La femme qui fuit d'Anaïs Barbeau-Lavalette (Marchand de feuilles).

Okbye. Au plaisir.

Véronique Grenier

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer