Mystérieuse Agatha

Agatha Christie... (Archives, La Presse)

Agrandir

Agatha Christie

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Camille Dauphinais-Pelletier est journaliste, créative 24 heures sur 24, amateure de bulles et d'histoires dessinées. Et comme elle est généreuse de ses découvertes, elle avait ceci pour vous...

Agatha - La vraie vie d'Agatha Christie

Anne Martinetti, guillaume Lebeau et Alexandre Franc Marabout

En 1926, Agatha Christie ne va pas très bien. Sa mère vient de mourir, et son mari de lui demander le divorce pour épouser sa maîtresse. Elle disparaît alors subitement, ne laissant derrière elle que sa voiture au bord d'un lac; on la retrouvera 11 jours plus tard dans un hôtel où elle clamera ne se souvenir de rien de ce qui est arrivé.

C'est sur ce mystérieux épisode de la vie de la romancière que s'ouvre la bande dessinée Agatha - La vraie vie d'Agatha Christie, petite biographie construite par épisodes de quelques pages, qui tournent chacun autour d'un moment précis de sa vie.

Qu'est-ce que c'est, la vie d'Agatha? Des voyages à travers le monde, une démarche de création prolifique, deux mariages et deux guerres, mais surtout une démonstration de la finesse d'esprit d'une femme d'avant-garde. Tous ces éléments font en sorte qu'il est bien difficile de rater son coup en parlant d'Agatha Christie; ça va toujours être intéressant, et le lecteur va toujours finir l'oeuvre rempli d'admiration pour l'écrivaine britannique.

Sans faire exception à cette règle, cette BD s'avère une lecture plaisante, donc, mais reste malheureusement trop en surface. On passe rapidement d'une scène à l'autre, certaines semblent avoir été insérées là « pour la forme » et n'ajoutent pratiquement rien au récit, et les sauts temporels sont parfois mélangeants.

Les interactions fictives d'Agatha avec ses personnages (tout particulièrement Hercule Poirot) sont intéressantes, mais encore une fois, on dirait qu'on a voulu placer trop de choses dans cette BD. Chaque épisode est pourtant efficace, bien découpé et narré; c'est vraiment l'ensemble qui manque de liaison. Certains passages auraient définitivement gagné à être coupés au profit de l'approfondissement d'autres.

Vous vous demandez peut-être ce qui est arrivé au sujet de la disparition d'Agatha? Je vous dirais bien de lire le livre pour le savoir, mais vous risquez d'être déçus : elle ne s'est jamais expliquée sur cette disparition. Même dans son autobiographie.

Ça nous prendrait Poirot pour le savoir!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer