Sur la plage de Wildwood

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marie-Claude Veilleux

Marie-Claude Veilleux est chroniqueuse culturelle à Ici Estrie, amoureuse de culture, épicurienne, mélomane, lectrice boulimique, fidèle, positive, hésitante, réseautée, discrète, cinéphile, félinophile et toujours prête à partager ses dernières lectures avec vous...

Wildwood

Johanne Seymour

Libre Expression

1968. Comme chaque été, Michelle part à Wildwood avec ses parents pour trois semaines de vacances. Bonheur familial, plaisir de etrouver la plage et la mer... Le plan de la jeune adolescente est simple, tomber amoureuse d'un « lifeguard », fantasme de bien des jeunes filles, à la mer comme à la piscine.

Elle y arrivera, mais y laissera aussi ses plumes d'innocence... L'été de ses jeunes amis américains n'a pas la même couleur insouciante puisqu'on est en pleine guerre du Vietnam et que la peur de devoir partir à la guerre est une préoccupation quotidienne.

Pour notre jeune héroïne, cet été 68 sera celui du premier amour brûlant, et celui de la découverte d'un cadavre qui va la secouer sérieusement. Un été tout sauf prévisible à Wildwood.

Cette escapade aux États avec Johanne Seymour, loin de son héroïne habituelle, Kate, enquêteuse dans les Cantons de l'Est, nous fait voir le talent de la romancière dans du tout neuf, et on embarque dans le plaisir, l'émotion et l'angoisse.

Excellent roman d'apprentissage, qui sent la mer, les hot-dogs de vacances, mais aussi le doute, la peur, la désillusion. Saupoudré de musique de l'époque qu'on entend entre les lignes...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer