Les visages de Jesse Kellerman

Chaque semaine, un des journaliste de La Nouvelle lit et critique les nouveautés que l'on retrouve sur les tablettes des libraires.

L'auteur : Fils des écrivains Jonathan et Faye Kellerman, Jesse Kellerman est né en 1978. Il a étudié la psychologie à Harvard, mais il s'intéresse surtout au théâtre. Les Visages est son premier roman publié en France.

L'histoire : Ethan Muller, propriétaire d'une galerie, met la main sur une série de dessins d'une qualité exceptionnelle. Il croit qu'il va enfin pouvoir se faire un nom dans l'univers impitoyable des marchands d'art. Le présumé auteur, Victor Crack, disparu après avoir vécu reclus pendant près de 40 ans dans un appartement miteux de New York, demeure introuvable. Puis un jour, un policier à la retraite reconnaît sur certains portraits les visages d'enfants victimes d'un mystérieux tueur en série, plusieurs années plus tôt. Ethan Muller va donc se lancer dans une enquête qui va tourner à l'obsession... jusqu'à la découverte de la vérité.

La critique : Je m'attendais à beaucoup de ce livre: j'avais lu des critiques qui l'encensaient, qui le proclamaient même comme le thriller de l'année. Bref, j'avais hâte de le lire. Mais quelle déception! C'est un livre qui est d'un grand ennui, avec beaucoup de descriptions et de faits sans importance. Et, disons-le, la fin est vraiment moche. C'est un des livres qui m'a le plus déçue depuis longtemps. Peut-être que mes attentes étaient trop grandes, mais je n'ai rien vu du grand thriller psychologique annoncé.

La cote : 7/10

Les visages

Jesse Kellerman

Éditions Sonatine 536 pages

29,95 $

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer