Donner son 90%

Pierre Tisseyre... (Archives, La Presse)

Agrandir

Pierre Tisseyre

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

C'est un petit livre qui s'adresse aux amoureux des mots, qu'ils soient écrivains ou lecteurs, acteurs du verbe ou spectateurs. Fort d'une expérience d'éditeur de près d'un demi-siècle, Pierre Tisseyre a publié en 1993 L'Art d'écrire, un bouquin fascinant sur l'inspiration, la technique et le plaisir de la création littéraire.

D'emblée, celui qui a fondé les Éditions Pierre Tisseyre souligne que le talent n'est pas ce qui prime lorsqu'on souhaite être publié. Il fait sienne la maxime américaine « 10 % d'inspiration pour 90 % de transpiration ». En écriture, contrairement à la musique par exemple, le talent peut être infime, pour peu que la volonté et l'ardeur au travail y soient.

« De tous les arts, celui qui fait le plus appel à la technique, c'est l'écriture. » Pour lui, c'est vrai la plupart du temps. Bien entendu, la proportion est inversée dans certains cas. On parlera alors de 90 % de talent pour 10 % de travail. Il cite en exemple Stendhal qui a écrit La Chartreuse de Parme en 56 jours, Françoise Sagan qui n'avait pas encore 18 ans lorsqu'elle envoya le manuscrit de Bonjour tristesse à son éditeur ou encore Simenon qui pouvait livrer un Maigret en trois jours. Mais grosso modo, pour celui qui a lu des milliers de manuscrits comme éditeur en France et ici, l'effort fait foi de tout lorsqu'on prend la plume pour créer.

Pierre Tisseyre truffe son récit d'anecdotes savoureuses sur son parcours dans l'univers littéraire. Il raconte comment en rencontrant Hubert Aquin à son bureau, il fut dans l'obligation de lui expliquer que son manuscrit, bien que remarquable, ne pouvait être publié au Québec. Son texte abordait la problématique amoureuse d'un angle inhabituel, alors que c'était l'amant d'une jeune femme qui était jaloux du mari de cette dernière. C'était trop audacieux pour l'époque et l'auteur ne le savait que trop bien. Aquin retourna chez lui, brûla le manuscrit, et s'attaqua à Prochain épisode, roman qui allait devenir un des grands succès de son oeuvre.

La préparation, le style, les personnages, les relations auteur-éditeur; tout est abordé dans L'Art d'écrire, et ce n'est jamais ennuyeux. Tisseyre, lui-même romancier, sait raconter et captiver son lecteur. Sur le succès, il raconte comment Vol de nuit de Saint-Exupéry mit plus de deux ans à écouler son premier tirage de 3000 exemplaires. Puis, tout d'un coup, les ventes se mirent à exploser pour atteindre le million d'exemplaires écoulés. Pierre Tisseyre termine d'ailleurs son volume sur cette boutade du grand éditeur français Bernard Grasset : « Si un livre se vend, c'est que l'auteur a du talent. S'il ne se vend pas, c'est que l'éditeur n'a pas fait son travail. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer