Tout est vraiment génial!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ils sont dans toutes les maisons, souvent en groupe, parfois en solo, de formes et de couleurs multiples, mais tous taillés dans le même moule. La douloureuse expérience de poser son pied nu sur l'un d'eux a été expérimentée par nombre d'entre nous, avec des conséquences plus ou moins néfastes (et des hurlements plus ou moins stridents). Les Lego sont partout, connus de tous, et sont aujourd'hui encore immensément populaires. Mais cette marque, admirée par de millions de gens, a connu de sombres heures il n'y a pas si longtemps...

La série de documentaires Inside, qui s'est aussi intéressée aux succès de Dolce & Gabbana, Pixar et McDonald's, nous plonge au coeur de Lego, le fabricant de jouets le plus profitable de la planète. Disponible sur Netflix, le reportage nous apprend en effet que Lego affichait en 2013 une marge de profit de 24 %. En comparaison, les géants Mattel (14 %) et Hasbro (7 %) venaient loin derrière. Si elle est au sommet aujourd'hui, la compagnie danoise a cependant dû se réorganiser pour ne pas sombrer dans l'oubli. Il y a seulement dix ans, Lego perdait un million de dollars par jour et peinait à s'adapter à un marché en pleine mutation. L'explosion d'internet et la popularité grandissante des jeux vidéos semblaient vouloir détourner les amateurs des légendaires petites briques. La compagnie s'est donc réorganisée, a vendu des actifs qui avaient peu à voir avec les jouets (comme les parcs thématiques), et s'est concentrée sur sa spécialité : le plaisir de jouer. Les jeunes aiment passer du temps devant leur écran? Parfait! Lego a créé une cinquantaine de jeux vidéo pour rejoindre ce public. La compagnie a aussi signé des ententes avec les films qui connaissaient de grands succès populaires comme Harry Potter, Star Wars et Lord of the Rings. Ce virage a permis à Lego de retrouver la voie du succès et de reprendre sa place de leader. En 2013, 55 milliards de pièces Lego ont été fabriquées. C'est 105 000 à la minute! Inside nous apprend aussi que depuis sa fondation en 1932 (alors que les pièces étaient faites de bois), 600 milliards de morceaux Lego ont trouvé preneur... Et pas que chez de jeunes amateurs; il existe des communautés de AFOL (adult fan of Lego) un peu partout sur la planète, regroupant des adultes qui continuent de manier les petits blocs avec passion.

Donc que vous achetiez une petite boîte de départ de 60 pièces avec une voiture de police ou le gigantesque Taj Mahal (la plus imposante création de la compagnie avec 6000 morceaux), les Lego semblent là pour rester. D'autant qu'en 2014, la marque a atteint des sommets avec la sortie en grande pompe du film Lego. La chanson Tout est vraiment génial résonne possiblement toujours dans les oreilles de plusieurs parents...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer