Prêts pour la grand-messe

Paul et Michel Perrot, amateurs de Star Wars.... (SPECTRE MÉDIA, JULIEN CHAMBERLAND)

Agrandir

Paul et Michel Perrot, amateurs de Star Wars.

SPECTRE MÉDIA, JULIEN CHAMBERLAND

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Claude Masse

Vendredi. Enfin. Le très attendu (c'est un euphémisme) septième épisode de Star Wars débarquera sur nos grands écrans. Nous avons demandé à deux vrais mordus de l'univers de George Lucas de nous parler de leur amour pour cette série culte.

Mylène Gilbert-Dumas... (ARCHIVES LA NOUVELLE) - image 1.0

Agrandir

Mylène Gilbert-Dumas

ARCHIVES LA NOUVELLE

L'écrivaine Mylène Gilbert-Dumas est une grande admiratrice de Star Wars. Lorsque je lui fais part de ma méconnaissance de l'oeuvre (en lui avouant, candidement, que je n'ai jamais vu un seul film, elle me répondra : « MDR!!! J'espère qu'on va parler la même langue! » La table était mise pour bien s'amuser.

À 10 ans, lorsqu'elle voit pour la première fois Star Wars, Mylène Gilbert-Dumas vit une véritable épiphanie : « La princesse Leia, c'était le premier modèle féminin fort. C'était en 1977. Avant ça, les princesses de contes de fées étaient toutes des nouilles qui attendaient d'être sauvées, alors qu'elle, elle prenait le lead, n'attendait pas patiemment de suivre les autres. Elle était une chef rebelle importante. Wow! »

L'écrivaine, qui donne plusieurs conférences, commence d'ailleurs toujours ces dernières en livrant cette anecdote : « À la fin de L'Empire contre-attaque, Luke Skywalker s'en va. Restent Obi-Wan et Yoda, découragés parce qu'ils ne voulaient pas qu'il parte. Yoda dit alors : "C'était notre dernier espoir" et Obi-Wan répond : "Non, il y en a un autre". Le film se termine peu après et, pendant trois ans, j'ai été persuadée que c'était MOI, l'autre, et qu'ils étaient pour venir me chercher pour partir dans l'espace! »

Si Star Wars a fait oeuvre utile pour la petite fille qu'était Mylène en l'initiant à une première forme de girl power, il a également forgé l'écrivaine qu'elle deviendrait. « Star Wars, c'est un mythe universel, mais modernisé et hyperfuturiste! Ça me montrait, à moi qui avais beaucoup d'imagination et qui voulais devenir écrivaine, qu'il n'y avait pas de limite à ce que je pouvais créer. »

Pas de doute, celle qui a publié seize livres depuis 2002 attend fébrilement la sortie du film.

Se costumer, émerveiller

L'ancienne collègue Eve Bonin m'a recommandé avec vigueur de parler à Michel Perrot, un vrai mordu, me le présentant comme étant l'homme de la situation. J'écris alors à Michel en lui répétant les mots d'Eve et il me répond : « LOL ». Décidément, les amateurs de Star Wars aiment bien rigoler.

À la différence d'autres fans qui s'informent sur tout ce qui concerne Star Wars, la passion de Michel Perrot s'exprime surtout par la fabrication et le port de costumes des films de Star Wars, tout en reproduisant leur gestuelle, « ceci, explique-t-il, afin de donner l'impression au public que c'est le vrai personnage qui est devant eux ». Et l'effet est carrément bluffant.

Son costume de C-3PO sera approuvé par l'estimée 501st Legion, lui donnant accès au club très sélect des personnes dont les services sont retenus par Lucasfilm. En effet, nous raconte Michel, « lorsque Lucasfilm veut dynamiser ses événements promotionnels par la présence de personnages, son équipe fait parfois appel à moi ».

Celui qui a réalisé à ce jour les costumes d'un stormtrooper, de C-3PO, d'un jawa pour son fils [également approuvé] et d'un sandtrooper terminera bientôt un nouveau stormtrooper. Son prochain projet? « J'espère le terminer pour l'été prochain. Il s'agit de 4-LOM, un chasseur de primes qu'on ne voit que quelques minutes dans l'épisode 5. »

Il faut sans doute être un peu fou et fabuleusement ingénieux pour s'investir ainsi dans un tel projet. Mais quelle est la première motivation de ce passionné? « Le regard des enfants qui s'émerveillent lorsqu'ils nous voient, les parents parfois encore plus excités que les plus jeunes! C'est vraiment incroyable! J'ai le sentiment de donner un moment de bonheur dans ce monde qui est si difficile, et ça, c'est un sentiment merveilleux. »

Quelques membres de la 501st, dont bien sûr Michel, seront présents à la Maison du Cinéma pour accueillir les spectateurs à la grande première. Allez-y!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer