Savoir rester actif

L'organisme Mardis Actifs s'affaire à faire bouger les... (Photo courtoisie)

Agrandir

L'organisme Mardis Actifs s'affaire à faire bouger les gens, et pas seulement les mardis...

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-Philippe Ouellette

Faire bouger les choses et être artisan du mouvement, c'est donner la chance aux autres de faire plus et mieux avec ce qu'ils ont. À Sherbrooke, l'organisme Mardis Actifs s'affaire à faire mouvoir nombre de gens, dans un contexte social favorisant la prise de bonnes habitudes de vie.

Depuis mai 2006, Mardis Actifs offre aux personnes de 50 ans et plus l'opportunité de bouger en groupe dans le cadre d'activités sportives adaptées. L'objectif de l'organisme est d'améliorer et de maintenir la santé de ses dizaines de membres sous la supervision de spécialistes pouvant les aider dans leur démarche.

Une précision importante s'impose : malgré le nom de l'organisme, les activités des Mardis Actifs ne se déroulent pas seulement les mardis. L'organisme a récemment débuté une transition vers des activités hebdomadaires plutôt que mensuelles. Ce changement permet de répondre encore plus efficacement aux besoins de sa clientèle.

Par exemple, le Club de marche Plus, qui incorpore aussi des exercices d'étirement, de renforcement et d'équilibre, a lieu à plusieurs moment dans la semaine. Pour les curieux, le site web et la page Facebook des Mardis Actifs sont donc les meilleures sources pour être au courant des activités proposées par l'organisme.

La programmation a été conçue de façon à introduire différentes activités pour stimuler les participants. « La marche est l'activité majeure, mais pour celles et ceux qui aiment ajouter une dimension à la marche, nous proposons une série d'activités tous les mois », décrit Marcel Nadeau, président des Mardis Actifs. « En juillet, ce sera le pédalo pour augmenter la force des jambes, en août, le tai-chi pour améliorer l'équilibre, en septembre, des activités en forêt, en octobre, des randonnées des couleurs, en novembre, la marche nordique, et ainsi de suite. »

Les Mardis Actifs se déroulent presque exclusivement à l'extérieur, un environnement plus approprié et plaisant pour le programme. « Nous proposons surtout des activités extérieures parce qu'elles sont davantage un gage de régularité », note Marcel Nadeau. « Par contre, le temps qu'il fait, notamment au Québec, peut parfois être un obstacle à la pratique de l'activité physique. »

Un obstacle qui n'est pas une excuse toutefois, puisqu'il est toujours possible de s'adapter à la météo. En témoigne la capsule sur le site de l'organisme qui explique de quelle façon se vêtir pour les activités extérieures par temps froid.

Une programmation en mutation

« Pour plus de bénéfices sur le plan de la santé, nous nous devions de proposer des activités hebdomadaires, autres que la marche, afin de nous conformer davantage aux recommandations de l'Agence de la santé publique du Canada », explique Marcel Nadeau, président fondateur des Mardis Actifs.

En effet, les Mardis Actifs s'inspirent des propositions de l'organisme fédéral sur l'activité physique des aînés. Celles-ci mentionnent, entre autres choses, qu'il est nécessaire de faire au moins deux heures et demie d'effort aérobique d'intensité modérée à élevée par semaine.

De nombreuses nouvelles activités devraient bientôt être annoncées par l'organisme, qui travaille présentement à confectionner la programmation du dixième anniversaire qui aura lieu en 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer