Des légumes pour tous

Le jardinier solidaire Jacques Vigneault s'occupe des nombreux... (IMACOM, JESSICA GARNEAU)

Agrandir

Le jardinier solidaire Jacques Vigneault s'occupe des nombreux semis qui seront bientôt plantés dans le jardin du parc Édouard-Boudreau.

IMACOM, JESSICA GARNEAU

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le jardinier solidaire Jacques Vigneault l'avoue d'emblée : « J'ai un défaut, je suis pressé... » Pressé de quoi? De changer le monde - en commençant par le partage de nourriture.

Instigateur du projet Jardiniers solidaires de Sherbrooke, M. Vigneault a travaillé durant trois ans pour démarrer un jardin selon la philosophie des incroyables comestibles. Son projet de potager urbain a finalement vu le jour au printemps 2014 dans le parc Édouard-Boudreau de l'arrondissement de Fleurimont.

Le mot « solidaire » représente le principe fondamental de ce jardin libre de clôtures : il appartient à tous les citoyens, qui sont invités à l'entretenir et à y récolter gratuitement des légumes. « Les fruits sont à tous, la terre est à personne », aime rappeler Jacques Vigneault en citant Jean-Jacques Rousseau.

À la fin de l'été dernier, 12 000 légumes - produits sans herbicides, pesticides ou engrais chimiques - ont été remis gratuitement aux citoyens. De plus, les Jardiniers solidaires distribuent des écobacs verts fournis par Maxi pour que les citoyens s'occupent de quelques plants chez eux.

La motivation première du jardinier solidaire est le partage équitable des richesses. « Les bénévoles n'attendent rien en retour. Leur but est d'aider des gens, qu'ils les connaissent ou non. On ne se rend pas toujours compte que de plus en plus de Sherbrookois n'ont pas suffisamment de nourriture », souligne M. Vigneault.

L'utilité du jardin solidaire va bien au-delà de la saine alimentation. Autour des deux potagers au sol et des quatre bacs à jardinage du parc Édouard-Boudreau, les familles pique-niquent, les jeunes se rassemblent après l'école pour grignoter des haricots, les voisins se rencontrent pour discuter... « Le jardin devient un lieu de rassemblement intergénérationnel pour la communauté, ce qui permet de briser la solitude et de mettre plus de vie dans le parc, indique M. Vigneault. Si le projet touchait encore plus de personnes, ça changerait complètement la ville. Les gens auraient moins peur de parler à des inconnus, à des gens différents d'eux. »

Étendre ses racines

Appuyé financièrement depuis ses débuts par l'Arrondissement de Fleurimont et parrainé par les AmiEs de la Terre, le jardin solidaire souhaite maintenant étendre ses racines partout dans la ville.

Les Jardiniers solidaires préparent un projet de jardin sur un terrain privé de la rue Kingston, deux projets sur Galt Ouest, un sur la rue Montréal et un sur la rue William. Mais pour s'occuper de tous ces futurs légumes, ça prend des bras. « Nous avons besoin de bénévoles pour entretenir les semis, les transplanter, faire les rangs, faire des petits travaux de construction, prêter une parcelle de terrain... Pas besoin d'avoir des connaissances en jardinage ou d'avoir le pouce vert », indique M. Vigneault, qui est aussi ouvert à toute autre contribution utile. Il cherche notamment une personne pour créer le site web des Jardiniers solidaires.

Jacques Vigneault souhaite aussi monter des ateliers gratuits de conserves et de déshydratation grâce à l'expertise de bénévoles.

Quant au jardin au parc Édouard-Boudreau, la Ville a refusé qu'il soit agrandi, mais les Jardiniers solidaires pourront ajouter une haie de bleuets et de groseilles pour en améliorer l'esthétique.

« Pour moi, l'objectif final est qu'il pousse des légumes et des fruits partout sur le bord des trottoirs de la ville pour que les citoyens en prennent sans être gênés et qu'ils soient contents de les offrir à d'autres », rêve M. Vigneault.

À travers les yeux brillants des enfants qui décrochent des concombres du plant, Jacques Vigneault peut se rassurer : ses graines de changement vont bien pousser.

Pour devenir un jardinier solidaire, consultez la page Facebook Jardiniers solidaires Sherbrooke ou écrivez à l'adresse jardinierssolidairessherbrooke@gmail.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer