Un burger en l'honneur de Sherbrooke

La chef Geneviève Fillion, du OMG, a créé... (IMACOM, MAXIME PICARD)

Agrandir

La chef Geneviève Fillion, du OMG, a créé un burger en l'honneur de Sherbrooke : viande de canard, fromage de chèvre, foie gras, asperges grillées, tomates séchées et champignons se marient pour la reine des Cantons-de-l'Est.

IMACOM, MAXIME PICARD

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jean-Philippe Ouellette

Votre amour des bons burgers n'a d'égal que votre affection pour la ville de Sherbrooke? Réjouissez-vous, vous pourrez maintenant conjuguer ces deux idylles en dégustant un nouveau burger créé en l'honneur de Sherbrooke.

Afin de mettre au point ce nouveau représentant gastronomique sherbrookois, le journal La Nouvelle a fait appel au talent de Geneviève Fillion, chef du restaurant OMG. Le résultat? Un burger de canard avec fromage de chèvre, foie gras, asperges grillées, tomates séchées et champignons.

« Le canard est une volaille, mais c'est un peu comme un gibier, ça se marie bien avec asperges et champignons. Ces beaux mélanges vont s'amalgamer pour former un burger assez costaud, mais léger à la fois. Comme le canard n'est pas une viande pesante, c'est un bon burger d'été », décrit Geneviève Fillion.

Pourquoi le canard? « On ne voit pas beaucoup de burgers de canard. Pourtant, il n'y a pas seulement le boeuf que l'on peut utiliser pour faire des burgers », rappelle la chef. « Canard, poisson, poulet, agneau, porc Nagano, on essaie de varier les viandes. »

Chez OMG, il est important d'apporter une valeur ajoutée à ses produits, car les clients du restaurant sont en quelque sorte ses compétiteurs. « Les gens veulent un burger original, car ils sont tous capables de s'en faire d'excellents à la maison », souligne Geneviève Fillion. « Il faut trouver les beaux mélanges et aller à l'essentiel en ne mettant pas trop de goûts différents. »

Les détails sont selon elle primordiaux. « Les gens viennent au restaurant pour y découvrir un ingrédient auquel ils n'auraient pas pensé, ou un ingrédient difficile à se procurer comme le foie gras. La plupart des gens n'en mettraient pas à la maison et ils adorent pouvoir profiter de ces saveurs souvent plus dispendieuses. »

Si vous êtes curieux d'y goûter, sachez qu'il sera très prochainement au menu du restaurant. « Il sera sur ma table d'hôte du midi et éventuellement le soir dans le menu plus régulier. Je suis certaine que les gens vont avoir une bonne réponse», prévoit-elle avec confiance.

Des produits locaux

OMG fait appel à de nombreux fournisseurs locaux, qui participent au succès de l'entreprise. « On essaie le plus possible d'aller chercher des ingrédients de l'Estrie : on fait affaire avec la Boucherie du Terroir, les Canards du Lac-Brome, entre autres fournisseurs », soulève Geneviève Fillion. « Par contre, il y a certains produits qui ne nous offrent pas cette flexibilité. Par exemple l'agneau, dont la quantité de production est très limitée en Estrie. »

Au final, c'est la qualité des produits locaux qui leur permet de se démarquer. « Les fournisseurs nous appellent d'eux-mêmes avec des produits plus rares, car ils savent ce que l'on recherche. Ils sont à l'affut de nos besoins et savent que l'on veut travailler avec eux », explique la chef. « Je connais leurs produits, je sais qu'ils ne vont pas me passer n'importe quoi. C'est une question de confiance et de qualité. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer