Petit guide à l'usage des personnes qui voient pas le bout(e) du temps des Fêtes

Hani Ferland est une spécialiste des Fêtes. Profitez... (Autoportrait Hani Ferland)

Agrandir

Hani Ferland est une spécialiste des Fêtes. Profitez de sa savoureuse expérience.

Autoportrait Hani Ferland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Hani Ferland

Pour certains, temps des Fêtes rime avec stress, pas de fun, nuisance, épuisement, pu une cenne, brailler. C'est vrai qu'on peut facilement verser du côté obscur. Ce pour quoi, cette année, je m'armerai d'optimisme et suivrai les simples règles suivantes.

1. S'enduire de Purell à grandeur et porter un masque de lutte mexicaine

Bon, si tous les ans j'entrevois le temps des Fêtes comme un hiatus, un hold dans la frénésie du quotidien, apparence que je devrais plutôt associer cette période festive aux mots cochonnerie de virus. L'an passé, une épidémie de gastro m'avait achevée ben raide. L'année d'avant itou. Précédemment, c'était la grippe. Je suis tout le temps malade entre Noël et le jour de l'An. Ça devient risible.

Cette année je ne prendrai pas de chance : je m'enduirai du Purell à grandeur. Pis je ferai pareil avec mes enfants et mon namoureux. On va sentir l'alcool à friction pis le couloir d'hôpital, MAIS C'EST PAS VRAI QU'ON VA ÊTRE MALADE C'T'ANNÉE.En ce qui a trait au masque mexicain, il n'est que pure fantaisie.

2. Bannir les pantalons

Invention de Satan s'il en est une, les pantalons peuvent enfin être garochés haineusement dans le fond du garde-robe au profit du linge mou qui fait ben dur mais dans lequel on se sent zen en ta. En plus, c'est le outfit idéal pour accompagner Ciné-cadeau. S'il y a juste UNE raison d'aimer le temps des Fêtes, ben c'est celle-là.

3. Prendre son gaz égal

Je sais pas trop ce que ça veut dire exactement, mais ce que j'entends par là c'est que c'est pas grave si t'arrives en retard chez matante Jocelyne parce que le p'tit a encore perdu ses damnées mitaines. Stress pas avec ça. Pis aussi, c'est pas grave si t'as pas envie de croiser ton beau-frère qui a voté bizarre aux dernières élections. Respire. Noël, c'est l'amour, que dit la toune. Aime. Aime donc. Au retour des Fêtes, tu pourras ressortir la haine et le cynisme. Là, tu fais juste travailler ben fort pour te forger un ulcère, comme une huitre se forgerait une perle. Sauf que personne voudra l'acheter ton ulcère PARCE QUE ÇA VAUT RIEN PIS ÇA S'OFFRE BEN MAL À L'ÊTRE CHER.

4. Boire beaucoup

Bon, je dis ça d'même. Parce que je bois plus tant. Mais dans le temps que je buvais, Noël était vraiment beau. Aussi, je sais que la tentation sera grande cette année de servir des cocktails au petit cousin qui vient d'avoir 15 ans, juste pour le voir virer sa première brosse pis lui rappeler toute sa vie de quoi y avait l'air. J'ai rien à dire là-dessus. À part ce vieil adage rempli de sagesse : petit cousin qui roule n'amasse pas mousse (vous faites ce que vous voulez de ce conseil).

5. Construire un fort pis watcher les gros chiens pour pas qu'ils meurent en dessous

Ouin, comme dans La Guerre des tuques. Ca finit mal en crime c'te vue-là. Sauf que c'est pas parce qu'on a vécu un traumatisme dans l'enfance qu'il faut que ça gâche le plaisir fou de faire un fort. Bon, je dis plaisir fou là, mais j'ai jamais trouvé où était vraiment le plaisir dans l'activité. Les murs tiennent jamais, les mitaines viennent trempes ben vite, on a chaud pis frette en même temps. Mais en tout cas, si vous en faites un fort, de grâce, watchez les gros chiens.

6. Ne PAS faire des guirlandes en canneberges pour les mésanges

Je l'ai testé l'an passé. C'était une idée tirée du beau livre rouge de Josée di Stasio que j'ai acheté juste parce qu'il avait les coins ronds. J'ai passé une grosse heure à faire des guirlandes en canneberges aux mésanges, avec du fil à pêche pis toute. Les mésanges s'en sont sacré ben raide. Ça a moisi dans mes arbustes rien que sur un temps. Y a rien comme des mésanges qui s'en sacrent pour te saper le moral. À éviter, donc.

Fait que c'est ça. Je te souhaite de passer un joyeux temps de Fêtes. Prends de grandes puffs de sapin. Ça sent si bon, un sapin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer