Échanges de biscuits à l'anglaise

Tout le monde aime les biscuits, pas seulement... (IMACOM, JESSICA GARNEAU)

Agrandir

Tout le monde aime les biscuits, pas seulement les employés du Centre Upland's Rachel Davies, Nicole Labbé, Jean-Francois Meslin et Julie Marleau.

IMACOM, JESSICA GARNEAU

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Claude Masse

La meilleure façon de donner... c'est de se donner un peu soi-même. Dans le tricot ou le fourneau, avec le marteau, du papier et des ciseaux, en sélectionnant minutieusement quelques morceaux ou en créant des trucs plus ou moins rigolos. Trêve de rimettes, cette semaine, c'est le temps de se plonger dans la liste de cadeaux... à faire soi-même!

Les échanges de biscuits à Noël gagnent en popularité. Nancy Robert, directrice du Centre Uplands à Lennoxville, établissement réputé pour être le témoin de l'histoire locale ainsi que des traditions culturelles et artistiques, fait la lumière sur cette coutume.

« Durant la Première Guerre mondiale, des Américaines ont commencé à organiser des "Bake Sales" pour recueillir des fonds et venir en aide à des gens dans le besoin, et lors desquelles elles cuisinaient entre autres des biscuits. Encore aujourd'hui, la tradition des biscuits de Noël est largement associée aux activités caritatives », affirme Mme Robert, véritable passionnée du patrimoine sous toutes ses formes.

Les échanges de biscuits, par contre, seraient assez récents dans notre histoire. « Aujourd'hui, des femmes organisent des partys de biscuits, où chacune des participantes confectionne sa variété et repart ensuite à la maison avec tout un assortiment. Ces réunions sont bien sûr un prétexte pour se rassembler », souligne Mme Robert, qui note que ces activités sont encore, comme autrefois, affaire de femmes.

Si les hommes sont toujours absents de ces réunions mettant en vedette le biscuit sous toutes ses formes, les générations, en revanche, se diversifient. En effet, les femmes âgées constituent encore la majorité, mais la jeune génération Pinterest - des jeunes filles principalement dans la vingtaine et la trentaine -, adepte du DIY, de l'artisanat et des traditions culinaires, est charmée par cette coutume. « L'an passé, ma belle-fille a organisé avec ses amies une activité d'échanges de biscuits, et elles répéteront cette année l'expérience à Noël », affirme Mme Robert non sans un certain sourire dans la voix.

D'ailleurs, si vous voulez vivre une expérience riche en saveurs, le Centre Uplands organisera le 6 décembre, à 13h et 15h, son événement annuel « Thé victorien de Noël », où naturellement des thés, mais aussi des petits biscuits, des scones, des gâteaux et bien sûr des biscuits seront servis par le personnel habillé pour l'occasion en costume d'époque (réservations au 819 564-0409).

Selon nos recherches, le biscuit de Noël aurait vu le jour dans l'Europe médiévale de l'Ouest, lors de l'introduction de la cannelle, du gingembre, du poivre noir, des amandes et des fruits secs. C'est au 16e siècle qu'il serait devenu populaire en Europe, notamment avec le fameux biscuit en pain d'épices. Si chaque pays a aujourd'hui sa recette, Mme Robert préfère quant à elle le simplissime sablé écossais, dont elle nous offre la recette. Libre à vous ensuite d'ajouter les épices et arômes que vous préférez - vanille, gingembre, cannelle, muscade, cacao, zestes d'orange ou de citron, fruits secs. Ils feront un excellent cadeau d'hôtesse. Ou d'hôte, qui sait.

Les sablés écossais

1/2 tasse de fécule de maïs

1/2 tasse de sucre à glacer

1 tasse de farine non blanchie

3/4 tasse de beurre à température ambianteTamiser ensemble les 3 premiers ingrédients.

Incorporer le beurre avec une cuillère et mélanger jusqu'à ce que le mélange soit mou.

Former une boule et réfrigérer 30 minutes.

Sur une surface farinée, abaisser la pâte en une forme rectangulaire.

Découper des rectangles de 2 pouces par 3 pouces et les piquer avec une fourchette pour créer un motif régulier.

Déposer sur une tôle à biscuits non graissée.

Cuire au four à 300°F pendant environ 20 minutes.

Donne environ 3 douzaines.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer