Trentaine sans crise, ni complexe

Partager

Jean-Pierre Quirion

À quel âge devient-on vieux? Si l'on se fie aux gouvernements, c'est à 36 ans; les projets qui s'adressent aux jeunes interpellent ainsi les 18 - 35 ans. Existe-t-il un déclic durant cette décennie qui nous fait vieillir? Est-ce une forme de maturité qui embarque ou un désistement envers nos rêves de jeunesse? Cette frontière des années s'accompagnerait-elle d'une crise existentielle?

La psychologue Jacqueline Codsi... - image 1.0

Agrandir

La psychologue Jacqueline Codsi

À première vue, non, il n'y a pas de crise de la trentaine. La crise de la quarantaine, elle, est bien documentée. La crise du Non à deux ans et celle de l'adolescence aussi. Mais qu'en est-il de la trentaine?

L'Ordre des psychologues du Québec affirme n'avoir aucun psychologue spécialisé dans la crise de la trentaine. Au département des communications de l'Université de Sherbrooke, après deux jours à chercher un spécialiste qui pourrait aborder le sujet, on ne trouve toujours personne.

Pourtant, la trentaine amène son lot de changements dans une vie: naissances d'enfants, séparation de couple, réorientation professionnelle... Mais rien de cela ne semble associé à une crise. On parle plutôt d'une évolution, de remise en question, de prise de conscience.

À force de jaser avec des trentenaires, on se rend compte que cette décennie en est une de recherche de stabilité. Les rêves de jeunesse perdent de l'importance au détriment d'un bonheur quotidien. De toute façon, avec de jeunes enfants à la maison, il manque de temps simplement pour rêver, alors le temps pour les réaliser, ses rêves...

Avis d'une psy

«La trentaine est une période de remise en questions, affirme la psychologue Jacqueline Codsi. C'est un passage du jeune adulte vers l'adulte plus mûr. C'est le moment où l'on se demande si nous sommes bien alignés sur ce que l'on veut.»

La question de la maternité et de la paternité prend beaucoup d'importance dans la trentaine. «Il y a un rappel de la nature, surtout pour les femmes. Ça peut devenir fondamental: avoir ou ne pas avoir d'enfants.»

Jacqueline Codsi voit la trentaine comme la décennie de la comparaison. «On se compare avec nos camarades de jeunesse pour voir où ils en sont, tant sur le plan professionnel, familial que personnel. On compare aussi nos rêves de jeunesse avec nos réalisations. Plus on s'est éloigné de nos rêves, plus la remise en question peut être difficile, surtout si nos rêves étaient très précis et figés dans le temps. Mais certains se rendent compte que leur réalisation n'est pas obligatoire à leur bonheur.»

Bien s'aligner

La trentaine permet de réaligner ses objectifs de vie. Nos rêves de jeunesse sont-ils encore importants, et si oui, sont-ils encore réalisables? Ces rêves étaient-ils les nôtres ou ceux de nos parents?

«C'est très important de vivre en harmonie avec ses décisions. Il faut être à l'aise avec les différents rôles qu'on joue dans la vie», explique la psychologue, faisant référence à nos rôles de parents, d'amoureux, de travailleurs...

Jacqueline Codsi compare la trentaine avec les décennies précédentes et suivantes. «Dans la vingtaine, on essaie de devenir un citoyen du monde, d'être accepté des autres. Dans la trentaine, on se demande si nous sommes le citoyen de nous voulions être. Si la réponse est non, nous avons encore le temps de changer les choses. Enfin, dans la quarantaine, on se questionne sur le legs que nous allons laisser. Sommes-nous assez avancés dans notre vie pour ce qu'on veut laisser derrière nous?»

Par ailleurs, Jacqueline Codsi l'admet d'emblée, la crise de la quarantaine peut frapper fort. «C'est la crise de la mi-vie. On devient alors conscient de la limite de temps que nous avons devant nous. Mais l'intensité de la crise dépend de notre personnalité et aussi de si nous vivons en harmonie avec nos décisions du passé.»

Ces décisions du passé, celles qui affecteront la crise de la quarantaine, se prennent durant la trentaine. De là l'importance de la remise en question durant cette décennie de notre vie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer