Circulation au ralenti

Une voiture est entré en collision avec un... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Une voiture est entré en collision avec un garde-fou sur la 410 vendredi après-midi.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La circulation était au ralenti vendredi en fin d'après-midi sur la 410 et la 10 alors que deux accidents sont survenus en l'espace d'une heure.

Le premier est survenu aux alentours de 15 h 30 vendredi en direction ouest à la hauteur du kilomètre 139 sur l'autoroute 10. Trois remorqueuses ont été nécessaires pour autant de véhicules impliqués.

Des trois personnes impliquées dans l'accident, une seule a été transportée au centre hospitalier pour des blessures mineures, selon la Sûreté du Québec.

L'événement a massivement ralenti la circulation en fin d'après-midi. Vers 16 h 30, on rapportait un embouteillage important sur la 10.

Puis sur la 410 vers 16 h 30, une Nissan Versa a frappé une clôture. Le conducteur du véhicule aurait subi des blessures non dangereuses.

L'incident est survenu en direction ouest à la hauteur de la sortie du boulevard Portland.

Dans les deux cas, des embouteillages ont ralenti l'heure de pointe.

Viaduc endommagé

L'après-midi a été difficile sur les routes dans la région de Sherbrooke. Vers 16 h 45, un camion transportant une rétrocaveuse aurait accroché la structure du viaduc sur la 10 à la hauteur de la sortie de Magog.

Le viaduc a été fermé de même que l'une des voies où s'est produit l'incident.

Une équipe d'ingénieurs a été appelée sur les lieux pour évaluer les dommages. Selon la SQ, cette procédure pourrait entraîner la fermeture de cette portion de l'autoroute.

Le SPS intervient auprès d'un homme en crise

Les policiers de Sherbrooke ont passé une bonne partie de la nuit à tenter de calmer un homme en crise barricadé dans son appartement.

Le Service de police a été appelé sur la 12e avenue Nord vers 23 h 30 jeudi pour intervenir auprès d'un résident en crise sévère. Armé d'une barre de fer, il démolissait tout dans son logement. Un périmètre de sécurité a été érigé.

L'homme de 32 ans est bien connu des policiers, rapporte Martin Carrier, relationniste au SPS.

« Dans ce genre de situation, notre meilleur allié est le temps. Il faut attendre que l'individu se calme », souligne M. Carrier.

C'est ainsi vers 5 h 30 que le groupe d'intervention est intervenu et a pu maîtriser l'homme dans son logement. Ce dernier a été transporté au Centre hospitalier et son état mental sera évalué. Il ne s'était pas blessé durant l'incident.

Il pourrait être accusé d'avoir troublé la paix, d'entrave et de méfaits.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer