Décès dans une fosse à purin : une trappe aurait cédé

C'est en marchant sur la trappe donnant accès à la fosse à purin que le... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Alain Goupil</p>
Alain Goupil
La Tribune

(Sherbrooke) C'est en marchant sur la trappe donnant accès à la fosse à purin que le travailleur agricole serait décédé, mardi, à la Porcherie R.G. D'Amours, du chemin Cochrane, à Compton.

La victime a été identifiée comme étant Pierre Troalen. Âgé de 64 ans, M. Troalen agissait à titre de sous-traitant pour la porcherie lorsque l'accident est survenu.

Bien que les causes du drame doivent encore être élucidées, les enquêteurs de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) ont pu établir les circonstances dans lesquelles le drame est survenu en plein milieu de l'après-midi.

Selon Mikaëlle Tourigny, porte-parole de la CNESST, l'accident est survenu au-dessus d'une série de fosses à purin qui longent la porcherie.

«Ce sont toutes des fosses différentes avec une trappe en bois au-dessus de chacune d'elles, a indiqué Mme Tourigny. Pour une raison qu'on ne connaît pas encore, le travailleur aurait marché sur l'un de ces trappes et c'est à ce moment qu'une des trappes aurait cédé et que le travailleur serait tombé dans la fosse.»

Les inspecteurs de la CNESST ont sécurisé les lieux et ont interdit l'accès au site jusqu'à la fin de leur inspection.

Selon les données de la CNESST, cet accident porte à cinq le nombre de travailleurs agricoles ayant perdu la vie en Estrie depuis 2012.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer