Déshonneur vengé à coups de couteau : Qurbani condamné à 90 jours de prison

L'attaque au couteau est survenue au parc Victoria... (Archives, La Tribune)

Agrandir

L'attaque au couteau est survenue au parc Victoria en septembre 2016 à la suite d'une rocambolesque histoire de rupture amoureuse impliquant le fils de Nasir Ahmad Qurbani.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Chloé Cotnoir</p>
Chloé Cotnoir
La Tribune

(Sherbrooke) Nasir Ahmad Qurbani a été condamné à une peine de 90 jours de prison discontinue, suivie d'une période de probation de trois ans pour avoir voulu venger à coups de couteau un déshonneur fait à sa famille.

Rappelons que Qurbani a été reconnu coupable en juillet de voies de fait causant des lésions, de voies de fait armées et de harcèlement criminel. L'attaque au couteau est survenue au parc Victoria en septembre 2016 à la suite d'une rocambolesque histoire de rupture amoureuse impliquant le fils de Nasir Ahmad Qurbani.

Les victimes dans cette affaire sont le nouveau conjoint de l'amoureuse impliquée bien malgré elle ainsi que le père du jeune homme, qui a été coupé à la main gauche par les coups de couteau infligés par Qurbani.

Nasir Ahmad Qurbani n'a jamais accepté la nouvelle relation de la jeune femme avec un ami de son fils qu'elle avait fréquenté pendant deux ans. Selon lui, le nouveau couple déshonorait sa famille.

La procureure aux poursuites criminelles Me Nathalie Robidoux et l'avocate de la défense Me Caroline Saint-André, de l'aide juridique, ont présenté une suggestion commune au juge Pierre Bachand de la Cour du Québec.

En plus de son séjour en prison, Nasir Ahmad Qurbani devra faire un suivi d'un an pour toutes problématiques de violence et payer des sommes de 1000$ et 500$ en guise de dédommagement aux victimes.

« Il y a également une interdiction de contact de trois ans avec les deux victimes et un périmètre de sécurité de 500 mètres à respecter autour de leur résidence », poursuit Me Robidoux.

Les victimes, présentes au palais de justice lors des observations sur la peine, se sont dites satisfaites du jugement.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer