Suites de l'opération kayak: 40 000 $ confisqués sur la vente d'un immeuble

La propriétaire d'un immeuble de Saint-Denis-de-Brompton a appris à ses dépens... (Archives La Tribune. Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune. Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La propriétaire d'un immeuble de Saint-Denis-de-Brompton a appris à ses dépens que les agissements criminels d'un locataire peuvent coûter cher.

La dame qui réside en Ontario s'est vu imposer de remettre 40 000 $ au tribunal à la suite de la vente de son immeuble dans les 90 prochains jours.

C'est que l'immeuble qu'elle louait a servi de bien infractionnel pour l'un des accusés impliqué dans l'opération policière kayak, qui visait un réseau de vendeurs de stupéfiants relié au crime organisé.

René Rodrigue qui résidait dans l'immeuble depuis 1998 y a effectué des activités liées au trafic de drogue.

Rodrigue a été condamné à 20 mois de prison dans cette affaire pour son implication dans le trafic de stupéfiants.

Lors de l'opération policière de juin 2013, l'immeuble avait fait l'objet d'une ordonnance de blocage.

Après de multiples négociations avec la procureure aux poursuites criminelles Me Stéphanie Landry, l'avocat de la défense Me Joël Bourassa a obtenu que la propriétaire de l'immeuble puisse procéder à sa vente et qu'elle remette 40 000 $ à titre de bien infractionnel « en lieu et place de la confiscation de l'immeuble ».

L'immeuble en cause est d'une valeur de plus de 250 000 $.

L'opération kayak s'est déroulée le 12 juin 2013 à plusieurs lieux de perquisition en Estrie, dont Sherbrooke, Saint-Denis-de-Brompton, Windsor, Dudswell, Stukely-Sud, Sainte-Christine et Canton de Cleveland.

Plus de 235 policiers de la Sûreté du Québec, du Service de police de Sherbrooke, de la Régie de police Memphrémagog, de la Gendarmerie royale du Canada ainsi que des corps de police de Granby et Bromont avaient participé à cette frappe policière.

La preuve de la poursuite comprend le témoignage d'un agent civil d'infiltration, des filatures, des surveillances policières, de l'écoute électronique, des balises de localisation, des micros cachés, des caméras dissimulées et des perquisitions.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer