Un resto magogois détruit par un incendie

Les pompiers ont combattu les flammes au restaurant... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Les pompiers ont combattu les flammes au restaurant Comme chez soi de Magog à partir du milieu de la nuit de mercredi à jeudi.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Un restaurant de Magog, près du secteur Orford, a été complètement détruit par les flammes, dans la nuit de mercredi à jeudi. Vers 3 h 30 du matin, les pompiers de Magog ont été appelés à se rendre sur la route 112 pour un incendie majeur au restaurant Comme chez soi.

Serge Collins, directeur du service des incendies de... (Spectre Média, René Marquis) - image 1.0

Agrandir

Serge Collins, directeur du service des incendies de Magog.

Spectre Média, René Marquis

Le feu aurait pris naissance dans les cuisines du commerce adjacent à l'Auberge du Mont Orford, située non loin de la sortie 115 de l'autoroute 10.

Une importante opération d'évacuation des clients de l'auberge s'est enclenchée, alors que se déroule la haute saison touristique estivale. La cinquantaine de personnes ont pu être relocalisées dans d'autres hôtels et motels de la région magogoise. Personne n'a été blessé.

Plusieurs pompiers et véhicules d'urgence ont été demandés sur place. Les pompiers magogois ont eu recours aux services de leurs collègues de municipalités environnantes d'Orford, Austin et Ayer's Cliff pour assurer la couverture à Magog. En tout, une soixantaine de pompiers ont participé à l'opération.

On a dû transporter de l'eau, ce qui a compliqué le travail des sapeurs. Le feu s'est infiltré dans l'entretoit du restaurant qui a été rénové à plusieurs reprises.

« Le feu était dans les cuisines à notre arrivée », relate Serge Collins, directeur du service des incendies de Magog.

« Ça s'est propagé rapidement à l'entretoit. Puisque ce sont trois couvertures une par-dessus l'autre, il devenait extrêmement difficile de travailler. »

Les pompiers ont pu protéger l'auberge adjacente en empêchant les flammes de l'atteindre, malgré des vents qui les poussaient dans cette direction.

La fumée qui se dégageait du brasier était visible de l'autoroute 10 qui passe tout près. Elle a atteint évidemment les chambres de l'auberge.

On a eu recours à une pelle excavatrice pour détruite la structure du restaurant encore debout.

Il sera difficile de déterminer la cause exacte du feu, mais tout indique qu'il serait d'origine accidentelle.

« Mon bébé »

La propriétaire du restaurant Comme chez soi, Marilyne Beauchemin, se disait attristée par ce qui arrivait à son commerce, mais était prête à surmonter cette épreuve. « C'est mon bébé, mon premier investissement, lance la femme d'affaires. Ça fait mal au coeur de voir son restaurant brûler. Mon restaurant depuis 12 ans. »

« Nous allons voir la suite des choses avec les assureurs. Il faudra y aller au jour le jour pour savoir s'il y aura reconstruction. »

Le restaurant donnait du travail à une douzaine de personnes, ajoute-t-elle.

Mme Beauchemin exploite un deuxième restaurant portant le même nom sur la rue Belvédère Sud à Sherbrooke. Elle dirige aussi le Rustick situé à deux pas du défunt restaurant de Magog sur la 112.

« On va essayer d'accueillir le plus de monde à notre restaurant de Sherbrooke. Nous allons transférer le plus de réservations possible pour accommoder les gens. »




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer