Deux automobilistes arrêtés pour capacités affaiblies par la drogue

Deux automobilistes devront répondre d'accusations en lien avec la conduite... (Archives Le Droit)

Agrandir

Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Deux automobilistes devront répondre d'accusations en lien avec la conduite avec les capacités affaiblies par la drogue à Sherbrooke. Les deux automobilistes ont été interceptés à une trentaine de minutes d'intervalle dans la nuit de lundi à mardi.

Le premier, un homme de 18 ans a été arrêté à la hauteur du 1300 de la rue King Est vers 00 h 30.

Puis vers 1 h, c'est un homme de 39 ans dont la conduite erratique a attiré l'attention des patrouilleurs du Service de police de Sherbrooke encore une fois sur la rue King, mais cette fois à la hauteur de la rue Metcalfe.

«Les policiers avaient des motifs de croire qu'ils conduisaient leurs véhicules avec les capacités affaiblies», explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Samuel Ducharme.

Conduits au quartier général du SPS, les deux automobilistes ont été soumis aux tests d'un agent évaluateur.

«Tous nos policiers ont reçu une formation spécifique pour détecter les symptômes de la drogue au volant. Au poste de police, l'agent évaluateur possède l'expertise pour procéder à l'évaluation des symptômes  reliés aux stupéfiants pour soumettre la preuve en vue du dépôt des accusations criminelles», mentionné le porte-parole du SPS.

Les automobilistes arrêtés ont été soumis au questionnaire, aux épreuves de coordination, de réaction à la lumière et ont dû fournir un échantillon d'urine.

«Une fois les résultats obtenus, le dossier sera soumis aux procureurs aux poursuites criminelles», mentionné Samuel Ducharme.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer