La fraudeuse Ghyslaine Beaudoin veut éviter la prison en continu

Ghyslaine Beaudoin... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Ghyslaine Beaudoin

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La fraudeuse Ghyslaine Beaudoin tentera d'éviter la prison de façon continue. Elle avait reconnu une fraude de plus de 5000 $ en janvier dernier.

Elle a reconnu avoir fraudé son employeur Habitations M. Fontaine de Sherbrooke entre le 1er juillet 2014 et le 14 décembre 2015 pour un montant de plus de 156 000 $.

Son avocat Me Jean-Guillaume Blanchette a demandé au tribunal qu'elle puisse purger une peine de 90 jours discontinus. Dans le cadre d'une probation de trois sans, son avocat propose qu'elle puisse accomplir 240 heures de travaux communautaires.

La procureure aux poursuites criminelles Me Geneviève Crépeau a plaidé qu'elle purge une période variant de 15 à 18 mois de prison ferme.

Responsable de la perception des comptes, Ghyslaine Beaudoin profitait du paiement lors de la livraison de matériaux pour verser périodiquement certains montants semblables dans un compte à son nom.

Elle a répété ce stratagème à plusieurs reprises avant qu'il soit détecté par le comptable responsable de la vérification de l'entreprise à la fin de l'année.

L'argent était dépensé rapidement en biens de consommation comme des restaurants ou des voyages.

Voyages à Cuba, à New York, en Floride, en ski, billets de hockey, la suspecte a multiplié les dépenses durant cette période. Le profil Facebook de l'accusée à l'époque de son arrestation en février 2016 montrait d'ailleurs des photos d'un récent voyage à Universal Studio en Floride.

Une décision de la chambre civile de la Cour du Québec de mai 2016 impose à Ghyslaine Beaudoin de payer plus de 250 000 $ aux Habitations H. Fontaine pour rembourser la fraude, en dommages punitifs et exemplaires ainsi qu'à titre d'honoraires extrajudiciaires.

Ghyslaine Beaudoin n'avait pas contesté la poursuite civile déposée par Me Marcel Després dans cette affaire.

Pour l'affaire criminelle, le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec a pris la cause en délibéré. Il imposera la peine le 23 octobre prochain.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer