Une maison ciblée par des coups de feu à Ste-Catherine-de-Hatley

Des policiers de la Sûreté du Québec ont... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

Des policiers de la Sûreté du Québec ont mené leur enquête mercredi pour en savoir plus sur l'attaque survenue mardi soir quand des coups de feu ont été tirés en direction de cette maison de la rue Cerisaie à Sainte-Catherine-de-Hatley.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) « C'est assez spécial de voir que c'est arrivé près de chez moi, avec tout ce qu'on entend sur le terrorisme ces temps-ci. »

Véronique Saucier... (La Tribune, Claude Plante) - image 1.0

Agrandir

Véronique Saucier

La Tribune, Claude Plante

Véronique Saucier demeure directement en face de la maison qui a été visée par des coups de feu, mardi soir vers 21 h, à Sainte-Catherine-de-Hatley.

Des projectiles d'arme à feu ont été tirés alors que quatre personnes, dont des enfants, se trouvaient à l'intérieur de la résidence de la rue Cerisaie. On ne signale heureusement pas de victime. La Sûreté du Québec (SQ) a ouvert une enquête afin de trouver l'auteur de l'attaque et aussi ses motifs.

« Nous étions dans le salon en train de regarder la télé et nous avons entendu huit ou neuf détonations très fortes, mentionne Mme Saucier. Mon chum et moi, nous pensions que c'était des pétards. »

« Nous n'avons pas fait de cas. Mais c'est après que nous avons constaté qu'il s'était passé quelque chose de grave, quand nous avons vu les policiers arrivés très vite. »

Ce sont des agents de la Régie de police de Memphrémagog (RPM) qui ont été les premiers à intervenir. Le dossier a ensuite été transmis à la SQ.

La SQ refuse de dévoiler le nombre de coups de feu tirés ni le calibre de l'arme utilisée. « Ce sont des éléments de l'enquête », note la porte-parole de la SQ, Ingrid Asselin. « Aucune arrestation n'a été effectuée. Nous ne connaissons pas les motifs de cette agression. »

« Les enquêteurs des crimes majeurs et le service de l'identité judiciaire ont été demandés sur place. »

Les coups de feu auraient pu être tirés de l'arrière de la maison, via un petit chemin donnant sur une rue voisine. Un policier de la RPM montait d'ailleurs la garde devant son entrée donnant sur la rue Du Verger, mercredi avant-midi.

La maison visée détonne dans le paysage de cette rue paisible de résidences plus petites et plus anciennes. De style moderne, elle a été construite il y a un an environ, selon Véronique Saucier.

« Nous ne les fréquentons pas vraiment. Je sais que de jeunes enfants y habitent », dit-elle.

« Il y a quelque chose en arrière de ça. C'est plate que ça arrive dans notre secteur », ajoute Mme Saucier, qui demeure sur cette rue depuis 20 ans.

Elle mentionne ne pas avoir vu dans les derniers jours des mouvements particuliers qui pourraient être reliés à cette attaque à l'arme à feu. Avec La Presse Canadienne




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer