Crime à caractère sexuel: Côté reviendra en cour en juillet

La présence de Dany Coté était exigée au... (La Tribune, René-Charles Quirion)

Agrandir

La présence de Dany Coté était exigée au palais de justice de Sherbrooke.

La Tribune, René-Charles Quirion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les dossiers de deux individus accusés de crimes à caractère sexuel continuent d'évoluer devant le tribunal.

Dany Côté de Windsor pourrait régler ses dossiers lors de son retour devant le tribunal le 18 juillet prochain.

C'est une plainte d'une adolescente de 11 ans de Sherbrooke qui a mis la puce à l'oreille des autorités relativement à l'individu à l'été 2016.

Côté lui aurait envoyé des images à caractère sexuel sur Internet.

Des accusations de leurre informatique d'enfant et de possession de pornographie juvénile ont notamment été portées contre l'individu de w34 ans

Côté a suivi une thérapie fermée à la suite de son arrestation dans une affaire où il est accusé de divers crimes de nature sexuelle.

Étant donné que des peines consécutives doivent être imposées dans le dossier de Côté, l'avocat de la défense Me Christian Raymond poursuit les discussions avec la procureure aux poursuites criminelles Me Joanny Saint-Pierre.

Samuel Fabi

Samuel Fabi est en attente d'un mandat de l'aide juridique pour réaliser une expertise dans son dossier de possession de pornographie juvénile.

Son avocat Me Christian Raymond doit déposer une requête en ce sens d'ici le retour du dossier devant le tribunal le 18 juillet prochain.

L'individu de 26 ans est accusé de leurre informatique entre mars 2015 et janvier 2016 et de possession, de distribution et de production de pornographie juvénile entre août 2014 et mars 2016.

Il avait été arrêté à la suite des premières accusations en matière de pornographie juvénile en août 2016. Une perquisition avait été faite à son domicile et du matériel informatique avait été saisi pour analyse.

Plusieurs accusations déposées par la procureure aux poursuites criminelles Me Joanny Saint-Pierre sont passibles de peines minimales de prison ferme.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer