Accusé d'agression sexuelle dans un bar: il devra subir un procès

Angel-Emiro Guapacha... (La Tribune, René-Charles Quirion)

Agrandir

Angel-Emiro Guapacha

La Tribune, René-Charles Quirion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Accusé d'agression sexuelle causant des lésions à Sherbrooke Angel-Emiro Guapacha a été cité à son procès.

Par la voix de son avocat Me Benoît Gagnon de l'aide juridique, Guapacha a renoncé à son enquête préliminaire, jeudi, au palais de justice de Sherbrooke.

Il a plaidé non coupable à l'accusation portée contre lui.

Guapacha est accusé d'agression sexuelle dans un bar de Sherbrooke dans la nuit du 19 janvier dernier.

Son avocat a reporté le dossier au 13 octobre prochain pour fixer la date du procès.

Me Gagnon a expliqué au tribunal que des analyses doivent être complétées dans ce dossier.

Guapacha pourrait invoquer des dispositions de protection constitutionnelles lors de son procès.

L'individu a été remis en liberté sous conditions après une semaine de détention en janvier dernier.

L'accusé avait déposé 1000 $ pour garantir le respect de ses conditions de remise en liberté. Il ne peut pas consommer d'alcool, ne pourra pas aller dans les bars et ne pourra pas communiquer avec la victime.

Un couvre-feu lui a été imposé.

Des ordonnances de non-publication empêchent de divulguer toute information pouvant permettre d'identifier la victime ou de divulguer les faits de cette affaire.

C'est Me Marie-Line Ducharme qui représente le ministère public dans cette affaire.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer