Un homme arrêté pour un meurtre sordide

Un jeune homme de Drummondville a été arrêté... (Archives, La Voix de l'Est)

Agrandir

Un jeune homme de Drummondville a été arrêté pour une sordide affaire de meurtre d'un homme porté disparu depuis quelques jours.

Archives, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Un jeune homme de Drummondville a été arrêté pour une sordide affaire de meurtre d'un homme porté disparu depuis quelques jours.

Roland Baker... (Photo tirée de Facebook) - image 1.0

Agrandir

Roland Baker

Photo tirée de Facebook

Mercredi, le Service des enquêtes sur les crimes contre la personne de la Sûreté du Québec (SQ) a procédé à l'arrestation de Félix Pagé, 24 ans, relativement au meurtre de Roland Baker, un Drummondvillois de 60 ans.

Pagé doit faire face à des accusations de meurtre au deuxième degré et d'avoir commis un outrage envers un cadavre, au palais de justice de Drummondville, note Aurélie Guindon, porte-parole de la SQ.

L'accusé demeure détenu en attendant la suite des procédures dans son dossier.

Il devra revenir au palais de justice de Drummondville le 29 juin, indique-t-on à la Chambre criminelle et pénale.

Les proches de M. Baker avaient rapporté la disparition de la victime le 23 mai.

L'homme a été retrouvé sans vie à sa résidence de la rue Plamondon. L'enquête se poursuit pour établir les circonstances, dit Mme Guindoin.

Sur sa page Facebook, la fille du défunt, Catherine Baker, a remercié les gens pour leur soutien durant cette lourde épreuve. « Merci à tous pour vos beaux mots, vos belles pensées... Ça fait chaud au coeur de recevoir tout ça », a exprimé la jeune femme.

Ses déclarations ont provoqué de nombreux commentaires de soutien envers les proches du sexagénaire et de colère devant l'atrocité du meurtre.

Le corps de la victime aurait été démembré, rapportent certains médias, ce que ne peut confirmer Mme Guindon.

La SQ sollicite la participation du public en lien avec ce meurtre. Les personnes pouvant faire avancer l'enquête sont invitées à communiquer, confidentiellement, avec la Centrale de l'information criminelle au 1 800 659-4264.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer